•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inscriptions dans les universités de l'Atlantique : les étudiants internationaux à la rescousse

Un étudiant sur le campus de l'université Dalhousie à Halifax en N.-É.
Un étudiant sur le campus de l'université Dalhousie à Halifax en N.-É. Photo: Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Les universités de l'Atlantique dépendent de plus en plus des étudiants internationaux pour maintenir leurs effectifs. Car malgré un influx important d'étudiants étrangers cette année, le nombre d'inscriptions est à la baisse dans 12 des 16 établissements de cette région.

Un texte de François Pierre Dufault

Les inscriptions dans les universités de l'Atlantique ont diminué de 0,4 % de 2016 à 2017. Les établissements de la région comptent au total 381 étudiants de moins cette année, selon un rapport de l'Association des universités de l'Atlantique, rendu public vendredi.

Au Nouveau-Brunswick, l'Université de Moncton a vu ses inscriptions glisser de 0,7 %. À l'Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, les inscriptions ont pour leur part dégringolé de 13,1 %.

Or, quelques établissements parviennent à défier la tendance.

L'Université Acadia, l'Université NSCAD d'art et de design de la Nouvelle-Écosse, l'Université du Cap-Breton et l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard comptent plus d'étudiants cette année. Du côté de l'Université Dalhousie, les chiffres sont toutefois demeurés stables cette année.

Inscriptions dans les universités de l'Atlantique

  • Université de Moncton: 4822 (2016) et 4786 (2017)
  • Université Sainte-Anne: 548 (2016) et 476 (2017)
  • Université Memorial: 18 172 (2016) et 18 072 (2017)
  • Université Dalhousie: 18 947 (2016) et 18 948 (2017)
  • Université de l'Île-du-Prince-Édouard: 4433 (2016) et 4549 (2017)
  • Total d'étudiants dans les universités de l'Atlantique: 86 282 (2016) et 85 901 (2017)

Source: Association des universités de l'Atlantique

Miser sur les étudiants internationaux

Le recteur de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard et président de l'Association des universités de l'Atlantique, Alaa Abd-El-Aziz, dit que les établissements de la région se tournent de plus en plus vers les étudiants internationaux. Leur nombre a d'ailleurs bondi de 4,3 % par rapport à l'an dernier.

La croissance continue du nombre d'étudiants internationaux qui choisissent d'étudier dans les universités du Canada atlantique est une bonne nouvelle pour l'avenir de la région.

Alaa Abd-El-Aziz, recteur, Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Alaa Abd-El-Aziz rappelle que le recrutement et la rétention d'immigrants en Atlantique sont des « pierres d'assise » de la stratégie de croissance économique de la région. Il se réjouit à cet égard que 65 % des diplômés internationaux souhaitent s'établir en permanence dans la région, selon un récent sondage mené par son association.

Île-du-Prince-Édouard

Éducation