•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inscriptions dans les universités de l'Atlantique : les étudiants internationaux à la rescousse

Un étudiant sur le campus de l'université Dalhousie à Halifax en N.-É.
Un étudiant sur le campus de l'université Dalhousie à Halifax en N.-É. Photo: Radio-Canada / Jonathan Villeneuve
Radio-Canada

Les universités de l'Atlantique dépendent de plus en plus des étudiants internationaux pour maintenir leurs effectifs. Car malgré un influx important d'étudiants étrangers cette année, le nombre d'inscriptions est à la baisse dans 12 des 16 établissements de cette région.

Un texte de François Pierre Dufault

Les inscriptions dans les universités de l'Atlantique ont diminué de 0,4 % de 2016 à 2017. Les établissements de la région comptent au total 381 étudiants de moins cette année, selon un rapport de l'Association des universités de l'Atlantique, rendu public vendredi.

Au Nouveau-Brunswick, l'Université de Moncton a vu ses inscriptions glisser de 0,7 %. À l'Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, les inscriptions ont pour leur part dégringolé de 13,1 %.

Or, quelques établissements parviennent à défier la tendance.

L'Université Acadia, l'Université NSCAD d'art et de design de la Nouvelle-Écosse, l'Université du Cap-Breton et l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard comptent plus d'étudiants cette année. Du côté de l'Université Dalhousie, les chiffres sont toutefois demeurés stables cette année.

Inscriptions dans les universités de l'Atlantique

  • Université de Moncton: 4822 (2016) et 4786 (2017)
  • Université Sainte-Anne: 548 (2016) et 476 (2017)
  • Université Memorial: 18 172 (2016) et 18 072 (2017)
  • Université Dalhousie: 18 947 (2016) et 18 948 (2017)
  • Université de l'Île-du-Prince-Édouard: 4433 (2016) et 4549 (2017)
  • Total d'étudiants dans les universités de l'Atlantique: 86 282 (2016) et 85 901 (2017)

Source: Association des universités de l'Atlantique

Miser sur les étudiants internationaux

Le recteur de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard et président de l'Association des universités de l'Atlantique, Alaa Abd-El-Aziz, dit que les établissements de la région se tournent de plus en plus vers les étudiants internationaux. Leur nombre a d'ailleurs bondi de 4,3 % par rapport à l'an dernier.

La croissance continue du nombre d'étudiants internationaux qui choisissent d'étudier dans les universités du Canada atlantique est une bonne nouvelle pour l'avenir de la région.

Alaa Abd-El-Aziz, recteur, Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Alaa Abd-El-Aziz rappelle que le recrutement et la rétention d'immigrants en Atlantique sont des « pierres d'assise » de la stratégie de croissance économique de la région. Il se réjouit à cet égard que 65 % des diplômés internationaux souhaitent s'établir en permanence dans la région, selon un récent sondage mené par son association.

Île-du-Prince-Édouard

Éducation