•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales : plus de 4300 maires et conseillers déjà élus

Les conseillères Marie-Andrée Vanzeveren, Nathalie Lacasse, Isabelle Loignon  et Jacinthe Thibeault composent un conseil municipal majoritairement féminin à Saint-Venant-de-Paquette.
Les conseillères Marie-Andrée Vanzeveren, Nathalie Lacasse, Isabelle Loignon et Jacinthe Thibeault ont été réélues sans opposition à Saint-Venant-de-Paquette Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Alors que la campagne électorale municipale bat encore son plein, 4382 maires et conseillers n'auront pas à attendre le dépouillement des boîtes de scrutin et sont déjà élus.

Un texte de Ximena Sampson

Dans près de la moitié des municipalités québécoises, il n’y aura pas d’élections à la mairie, puisque le seul candidat en lice a déjà été choisi.

Dans 18,5 % des municipalités québécoises, l’ensemble du conseil a été élu sans opposition.

Il y a donc encore beaucoup d’élus sans opposition, même si on constate une très légère baisse par rapport au scrutin de 2013. Le nombre total des élus sans opposition est passé de 4400 en 2013 à 4382 en 2017 (ces données incluent également six postes de préfets).

Plus précisément, quelque 528 maires et 3854 conseillers ont ainsi été élus sans opposition un peu partout au Québec.

 

Si on regarde plus en détail, la proportion de conseillers élus sans opposition a baissé, mais celle des maires a augmenté.

À la fermeture des dossiers de candidature, 55,73 % conseillers et 48 % des maires ont été élus sans opposition, alors que c’était le cas de 56,3 % des conseillers et de 47,2 % des maires en 2013.

 

Comme par le passé, c’est surtout dans les plus petites municipalités que l’on observe ce phénomène. Aucun maire n'a été élu sans opposition dans une ville de plus de 100 000 habitants.

Parmi les villes les plus populeuses de la province, il faut se rendre à la 14e, Saint-Jérôme, pour trouver un maire élu sans opposition : Stéphane Maher, élu pour un premier mandat en 2013.

 

Ces données peuvent cependant encore changer puisque 79 postes (5 maires et 74 conseillers) sont demeurés vacants à la fin de la période des mises en candidature. La procédure électorale sera reprise dans les municipalités concernées.

Quelque 3554 postes restent à pourvoir dans 858 municipalités le 5 novembre prochain.

Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec 

Politique