•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba dévoile sa réforme du système de protection de l'enfance

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister.
Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a annoncé jeudi les changements qui vont toucher le système de protection de l'enfance. Photo: Radio-Canada / Kelly Malone
Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba a dévoilé jeudi sa réforme du système de protection de l'enfance. Le but de cette réforme annoncée dans le budget de 2017 est de réduire le nombre de jeunes sous la garde des services sociaux.

« Nous savons que nous pouvons mieux faire pour nos enfants », a déclaré le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, dans un communiqué de presse.

« Le nombre d'enfants sous la garde des services sociaux a presque doublé dans la dernière décennie, et le Manitoba présente un des taux les plus élevés du pays » a-t-il ajouté.

Les organismes qui font partie du système de protection de l'enfance sont financés en fonction du nombre d'enfants dont ils ont la charge, mais la province entend introduire une nouvelle loi pour mettre en place un financement global. Le gouvernement espère ainsi investir davantage d'argent dans ses missions de prévention et d'intervention.

Environ 11 000 enfants sont actuellement pris en charge par les services sociaux de la province, ce qui représente le nombre le plus élevé au Canada. Près de 60 % sont placés dans des familles ou organismes d'accueil de façon permanente, et 90 % sont des Autochtones.

Au cours des 10 dernières années, il y a eu une augmentation de 85 % du nombre d'enfants placés sous la protection des services sociaux et une augmentation de 73 % du nombre de jours pendant lesquels ils ont été placés.

La province estime que cela a un coût. Le budget alloué au système de protection de l'enfance pour l'exercice 2016-2017 était de 514 millions de dollars, soit une augmentation de 20 millions en quatre ans. Au total, cela représente 46 000 $ par enfant.

Les changements dans le financement du système de protection de l'enfance ont été demandés par la protectrice des enfants autochtones du Manitoba, Cora Morgan. « Nous avons un modèle de financement incitatif basé sur le nombre d'enfants placés », a-t-elle déclaré.

« Au bout du compte, près de 451 millions par an servent à l'arrestation des enfants et seulement 21 millions à la prévention. »

Créer une relation durable pour les enfants

Le plan proposé par la province consiste à créer un modèle de prévention basé sur la communauté tout en travaillant avec les groupes communautaires et les organisations déjà existantes.

Selon la province, l'objectif est de créer une relation durable pour les enfants à travers la réunification des familles et la stabilité. Cela implique une révision et une amélioration du système de placement d'urgence qui est mis en place quand les enfants sont retirés de leurs familles.

Le ministre de la Famille, Scott Fielding, estime qu'à l'heure actuelle cela prend trop de temps, notamment à cause de la bureaucratie. Actuellement, le temps moyen pour mettre en place un plan de prise en charge pour un enfant est de 130 jours.

La Loi sur le Service à l'enfant et à la famille sera révisée et modernisée, a souligné Scott Fielding, ajoutant que le gouvernement se penchera également sur la Loi sur les régies de services à l'enfant et à la famille. Celle-ci désigne les autorités responsables d'assurer les services en matière de protection de l'enfance au Manitoba.

Manitoba

Enfance