•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme pour former des « accompagnants à la mort »

Une personne âgée sur un lit d'hôpital.
Une personne âgée sur un lit d'hôpital. Photo: iStock / iStockphoto
Radio-Canada

Un collège postsecondaire de la Colombie-Britannique lance le premier programme de la province destiné à former des « accompagnants à la mort ».

Un texte d'Eva Uguen-Csenge

Selon un communiqué du collège Douglas, les accompagnants à la mort assurent les soins physiques, émotionnels et spirituels aux patients à la fin de leurs vies.

L’accompagnant voit la mort comme étant une expérience qui va rester avec la famille pendant toutes leurs vies et une occasion pour la personne mourante de vivre une expérience transformationnelle.

Jennifer Mallmes, instructrice du programme de fin de vie

Après un projet pilote mené plus tôt cette année, le collège de la région de Vancouver accepte dorénavant des étudiants pour la session de novembre.

« Il n’y a pas de prérequis pour le programme, mais c’est un programme parfait pour des personnes qui veulent éduquer, autonomiser et soutenir ceux qui ont une maladie en phase terminale », dit Jennifer Mallmes, instructrice du programme, dans le communiqué.

Le dernier rapport de l’Association canadienne de soins palliatifs affirme que dans l’ouest du pays, la plupart des personnes préféreraient mourir chez eux, mais, malgré cette préférence, presque 70 % des décès au Canada ont lieu à l’hôpital.

Le programme des accompagnants à la mort a été approuvé par un comité d’experts dont notamment des médecins, des infirmiers, des assistantes sociales et des membres de l’association des soins palliatifs de la Colombie-Britannique.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation