•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travail sécuritaire NB abandonne son enquête sur la mort de Joe Howlett

Joe Howlett se sert d'un outil à long manche durant cette opération de sauvetage en 2016.

Joe Howlett se sert d'un outil à long manche durant cette opération de sauvetage en 2016.

Photo : New England Aquarium/Canadian Whale Institute

Radio-Canada

Travail sécuritaire NB a abandonné son enquête sur la mort de Joe Howlett après avoir déterminé qu'il travaillait bénévolement et que l'incident n'est donc pas survenu en milieu de travail.

Un texte de Catherine Dumas

Joe Howlett était un membre de l'équipe de sauvetage de baleines de l'île Campobello.

Il est mort le 11 juillet au large de Shippagan en tentant de venir en aide à une baleine noire empêtrée dans des engins de pêche.

Au moment de l'accident, Joe Howlett se trouvait à bord d'un navire d'intervention rapide du ministère de Pêches et Océans.

Depuis plusieurs années, l'équipe de sauvetage de baleine de l'île Campobello, en échange d'une petite compensation du gouvernement, est appelée en renfort lorsqu'une baleine doit être sauvée.

Pour le moment l'enquête entourant la mort de Howlett est entre les mains de Transport Canada. L'organe gouvernemental n'est pas en mesure de préciser la portée de l'enquête ni sa durée.

Pêches et Océans procède aussi à sa propre enquête interne.

Il faut dire que depuis cet accident, Pêches et Océans passe en revue ses règles et pratiques quant au sauvetage des baleines prises dans de l'équipement de pêche.

Et un moratoire au secours des baleines empêtrées est en place jusqu'à la fin de cet examen.

Des scientifiques, des pêcheurs, des propriétaires de grands navires et des groupes autochtones se rencontreront le 9 novembre à Moncton pour tenter de trouver des solutions afin de réduire le nombre croissant de mortalités de baleines noires.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale