•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cueillette de citrouilles au profit de la prévention du suicide à Lorrainville

Journée d'auto-cueillette de citrouilles à la Ferme Chez Lyne et Syvlain, de Lorrainville, au Témiscamingue

Journée d'auto-cueillette de citrouilles à la Ferme Chez Lyne et Syvlain, de Lorrainville, au Témiscamingue

Photo : Facebook : Ferme Chez Lyne et Sylvain

Radio-Canada

La Ferme Chez Lyne et Sylvain accueille la population en ce lundi de l'Action de grâce pour une activité d'autocueillette de citrouilles. En jetant les bases d'une nouvelle tradition automnale, les agriculteurs de Lorrainville au Témiscamingue souhaitent aussi sensibiliser la population à la cause de la prévention du suicide.

La copropriétaire de la ferme, Lyne Bergeron, explique que plusieurs surprises attendent petits et grands.

« C'est surtout une journée, une belle expérience familiale, avec une ambiance festive, lance d'emblée Mme Bergeron. On accueille les gens, on a des petits jeux, une table de bricolage, on a installé un coin photo pour immortaliser ces souvenirs-là, on a aussi fabriqué l'enclos des petits cochons, un petit enclos avec un deux pieds de paille lousse pour que les enfants puissent s'amuser là-dedans avec des petits cochons. »

Un coin photo a été aménagé à l'occasion de la journée d'auto-cueillette de citrouilles à la Ferme Chez Lyne et Sylvain, de Lorrainville au Témiscamingue. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un coin photo a été aménagé à l'occasion de la journée d'auto-cueillette de citrouilles à la Ferme Chez Lyne et Sylvain, de Lorrainville au Témiscamingue.

Photo : Facebook : Ferme Chez Lyne et Sylvain

Aider son prochain

Il sera aussi possible de prendre un dîner sur place. Les profits de cette activité seront d'ailleurs remis au Centre de prévention du suicide du Témiscamingue. Lyne Bergeron explique qu'elle songeait depuis un moment à faire une activité au profit de cette organisation qui lui tient particulièrement à coeur.

« Il y a quatre ans, j'ai perdu mon frère qui s'est suicidé, indique Lyne Bergeron, un trémolo dans la voix. Ça fait longtemps que je pense à faire quelque chose pour ça et l'automne, c'est toujours une période qui est plus morose où le taux de suicide est plus élevé. Donc, de faire une fête festive et de ramasser des sous pour cette organisation-là, je trouvais ça important. »

Tous les jours de l'année, à toute heure du jour ou de la nuit, vous pouvez appeler la ligne provinciale en prévention du suicide en composant le 1 866 APPELLE (277-3553) pour parler avec un intervenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Agro-industrie