•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israéliennes et Palestiniennes marchent pour la paix

Des femmes israéliennes et  palestiniennes ont marché  pour la paix pendant deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie .

Des femmes israéliennes et palestiniennes ont marché pour la paix pendant deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie .

Photo : AFP/Getty Images / MENAHEM KAHANA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des milliers d'Israéliennes et de Palestiniennes ont terminé dimanche à Jérusalem une marche de deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie pour réclamer un accord de paix.

Organisée par le mouvement « Women Wage Peace » (Les femmes font la paix), la marche visait à « faire entendre la voix de ces dizaines de milliers de femmes israéliennes juives et arabes, de gauche, centre et droite et de leurs partenaires palestiniennes, qui main dans la main ont pris ensemble cette route de la paix », explique Marie-Lyne Smadja, une des organisatrices.

« Cette marche n'est pas une manifestation de plus, mais le moyen de dire que nous voulons la paix et qu'ensemble, nous pouvons l'obtenir », affirme de son côté Huda Abuarquob, une Palestinienne de Hébron.

Ces femmes ont sillonné des villes juives et arabes d'Israël ainsi que de la Cisjordanie occupée, où elles ont tenu une rencontre en présence de dizaines de femmes palestiniennes et de femmes vivant dans des colonies.

L'une des fondatrices du mouvement, Orna Ashkenazy, 60 ans, indique que plus de 25 000 femmes se sont inscrites sur le site de l'association. Elle y voit une réussite et se dit convaincue que « trois ans après sa création, Women Wage Peace ne peut plus être ignorée ».

Le mouvement a reçu le soutien de nombreuses personnalités israéliennes, dont des députés de l'opposition, de la coalition de droite ainsi que des artistes et des écrivains.

Israël-Palestine, les racines d'un conflit. Consultez notre dossier 
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !