•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lanny Dean, de Tulsa en Oklahoma, tournait une vidéo en pleine nuit, le 8 octobre 2017, alors que l'ouragan Nate touchait terre à Biloxi.

Photo : Getty Images / Mark Wallheiser

Radio-Canada

Après avoir touché terre une deuxième fois aux États-Unis dimanche matin, la tempête tropicale Nate est devenue une dépression tropicale au-dessus du territoire américain, continuant néanmoins de déverser des pluies abondantes sur les États du Mississippi et de l'Alabama.

« Nate s'affaiblit rapidement, mais la montée du niveau de la mer se poursuit. Des précipitations importantes se diffusent dans tout le sud-est des États-Unis », a indiqué le Centre national des ouragans (NHC), qui est basé à Miami.

Nate s'est rétrogradé en dépression au-dessus de l'Alabama.

Ses vents ne soufflent plus qu'à 55 km/h et devraient continuer de s'apaiser rapidement dans les prochaines heures. Ils avaient atteint 150 km/h samedi.

Dimanche soir, le NHC a finalement levé ses alertes pour la région.

La combinaison d'une dangereuse onde de tempête et de la marée fera en sorte que les zones normalement sèches près de la côte seront inondées par les eaux montantes qui se déplacent à l'intérieur des terres depuis le rivage.

Le Centre national des ouragans

Selon les prévisions, le niveau de la mer devait gonfler jusqu'à 3,35 mètres, et jusqu'à 26 centimètres de précipitations devaient tomber sur certaines régions.

Nate avait touché terre une première fois samedi près de l’embouchure du Mississippi, tandis qu’il était toujours considéré comme un ouragan de catégorie 1, selon l’échelle Saffir-Simpson.

Quelques heures plus tard, il avait touché terre de nouveau près de Biloxi, toujours au Mississippi, avant d’être rétrogradé au rang de tempête tropicale. Ses pluies torrentielles ont alors rapidement inondé les rues.

C’est le premier ouragan à toucher terre dans l’État du Mississippi depuis Katrina, en 2005.

La Nouvelle-Orléans épargnée

Nate est passée tout juste à l’est de La Nouvelle-Orléans, épargnant à ses habitants des vents violents et une marée de tempête.

Son passage a tout de même réveillé de douloureux souvenirs dans la plus grande ville de la Louisiane, qui avait dû payer un tribut de 1800 morts à Katrina.

Le couvre-feu a été levé samedi soir, après que le NHC eut annulé l'avertissement d'ouragan pour la ville.

Dimanche, le maire Mitch Landrieu ne signalait que « quelques inondations dans des rues hors des zones de protection anti-inondations ».

Toutefois, plusieurs autres villes du secteur, comme Gulfport et Biloxi, étaient toujours en état d'alerte. Certains hôtels du littoral et des casinos ont été évacués.

Plus de 100 000 personnes ont été privées d'électricité.

Un voilier a été rejeté par la mer sur la côte du Mississippi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La tempête tropicale Nate, qui a touché terre au Mississippi alors qu'elle était toujours classée comme un ouragan de catégorie 1, a ramené un voilier sur la côte.

Photo : Getty Images / Mark Wallheiser

État d’urgence

La Louisiane et le Mississippi ont déclaré l'état d'urgence et ordonné des évacuations le long des côtes. Des abris temporaires ont été mis à la disposition des résidents évacués.

Le président Donald Trump a ordonné l'assistance du gouvernement fédéral aux États qui ont déclaré l'état d'urgence.

Le plan de prévention d'urgence vise à accélérer le processus de soutien sur place afin de protéger la population et les propriétés dans ces régions. Le décret cible précisément 17 paroisses, principalement sur les côtes de la Louisiane.

Une quatrième tempête en moins de deux mois

Nate, qui a fait au moins 31 morts en Amérique centrale, est la quatrième tempête majeure à frapper les États-Unis en moins de deux mois.

Le sud-est des États-Unis a déjà été durement touché en août et septembre par deux ouragans.

Harvey a d’abord soufflé sur le Texas et la Louisiane, faisant 42 morts et des dégâts matériels considérables. Puis, Irma a touché la Floride, faisant 12 morts.

L'ouragan Maria a quant à lui laminé le territoire américain de Porto Rico, où il a fait au moins 34 morts.

Visitez notre dossier sur les ouragans Harvey et Irma 
Avec les informations de Reuters, CNN, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Incidents et catastrophes naturelles

International