•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La francophonie en Colombie-Britannique : d'une première diversité à un visage mondial

Des gens posent en plein air sur une photo en noir et blanc

La ferme Bréhault à Maillardville, en banlieue de Vancouver, accueillait les membres de la communauté pour le pique-nique du 1er juillet. La photo date des années 1910.

Photo : Société historique francophone de la Colombie-Britannique

Radio-Canada

La diversité de la francophonie en Colombie-Britannique, qu'elle soit récente ou passée, était à l'honneur lors d'un colloque à Vancouver.

Nicolas Kenny, qui enseigne l'histoire à l'Université Simon Fraser, participait à la rencontre organisée par la Société historique francophone de la Colombie-Britannique.

Il est notamment revenu sur le profil des premiers francophones dans la région : « C'était beaucoup, déjà, un groupe très diversifié de coureurs des bois ou de travailleurs dans la traite des fourrures, qui venaient du Québec, en grande partie, mais aussi des Prairies, qui étaient canadiens-français, mais qui étaient aussi autochtones, qui étaient métis. »

M. Kenny ajoute dès lors « que la première langue parlée ici, outre les langages autochtones, était le français ».

L'universitaire conclut qu'au fur et à mesure que la population s'est diversifiée en Colombie-Britannique, la francophonie s'est dotée d'un visage mondial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie