•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique lance une commission sur le salaire équitable

Harry Bains dans l'arrière plan
Le ministre du Travail, Harry Bains, dit que la commission aura également comme objectif d'examiner la différence entre le salaire minimum et le salaire équitable. Photo: La Presse canadienne / Justin Tang

Dans le but d'augmenter le salaire des Britanno-Colombiens les moins payés, le ministre du Travail, Harry Bains, annonce le lancement de la Commission sur le salaire équitable.

Un texte d'Eva Uguen-Csenge

Selon le communiqué de la province, la commission travaillera indépendamment du gouvernement et aura comme but de réaliser un plan pour augmenter le salaire minimum à 15 $ de l’heure d’ici 2021.

Personne qui travaille à temps plein en Colombie-Britannique ne devrait vivre en dessous du seuil de pauvreté.

Harry Bains, ministre du Travail de la province

Selon Julien Picault, professeur d'économie à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), le mandat de la commission n'est pas assez large. « Je pense que le salaire minimum ne pourra pas répondre à l'ensemble du problème », dit-il. « Donc je ne sais pas si le salaire minimum est le bon moyen d'attaquer la pauvreté. »

On devrait avoir une commission sur le coût de la vie et non sur le salaire minimum.

Julien Picault, économiste à UBC

M. Picault estime qu’étant donné les prix immobiliers dans la région, 15 $ de l’heure ne suffit pas pour vivre à Vancouver. « Il faudrait vraiment avoir une étude du coût de la vie en Colombie-Britannique pour voir quels sont les moyens et non le moyen pour que les plus pauvres de notre société soient capables de vivre décemment. »

La présidente de la Fédération du travail de la province, Irene Lanzinger, est aussi ambivalente au sujet de l’annonce. Malgré le fait qu'elle se réjouisse à l'idée que les familles auront plus d’argent dans leurs poches, elle dit que 15 $ de l’heure n’équivaut pas à un salaire décent.

La Colombie-Britannique, cinquième au pays

Selon elle, la Colombie-Britannique devrait suivre l’exemple de l’Alberta et de l’Ontario et mettre en vigueur un salaire minimum de 15 $ avant 2021. Avec la hausse de 50 cents annoncée par M. Bains au mois de septembre, la Colombie-Britannique a présentement le cinquième salaire minimum parmi les provinces.

 

Un économiste, un entrepreneur et un dirigeant syndical ont été nommés commissaires du salaire équitable et travailleront en partenariat avec les économistes, les syndicats, l'industrie technologique, les petites entreprises et les jeunes de la province.

La province n'a pas donné d'échéancier pour les recommandations de la commission.

Colombie-Britannique et Yukon

Relations de travail