•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête Nate a fait au moins 22 morts en Amérique centrale

Des habitants de San José, au Costa Rica, récupèrent de la tôle après qu'une coulée de boue a endommagé leur maison durant la tempête tropicale Nate, le 5 octobre 2017.

Des habitants de San José, au Costa Rica, récupèrent de la tôle après qu'une coulée de boue a endommagé leur maison durant la tempête tropicale Nate.

Photo : Reuters / Juan Carlos Ulate

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une nouvelle tempête tropicale a causé la mort d'au moins 22 personnes en Amérique centrale, jeudi. Au cours du week-end, elle pourrait se transformer en ouragan et se diriger vers les États-Unis.

Le Centre national des ouragans des États-Unis signale que la tempête Nate pourrait provoquer de dangereuses inondations au Nicaragua, en y déversant de 38 à 50 centimètres de pluie.

Jeudi, ses vents soutenus soufflaient jusqu'à 65 km/h, mais Nate devrait gagner en puissance en traversant le nord-ouest de la mer des Caraïbes avant de potentiellement toucher terre au Mexique, dans la péninsule du Yucatan.

Au Nicaragua, la tempête a frappé après que deux semaines de pluie pratiquement ininterrompue eurent fait déborder les rivières et gorgé les sols d'eau. Les autorités ont sonné l'alarme partout au pays, craignant des inondations et des glissements de terrain. La vice-présidente Rosario Murillo a fait état d'au moins 15 morts.

Au Costa Rica, où les inondations ont poussé quelque 5000 résidents à fuir leur foyer, les autorités rapportent sept morts.

Certaines régions de la Louisiane ont été évacuées en vue de dimanche, moment où Nate touchera terre aux États-Unis, d'après les estimations du Centre national des ouragans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !