•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chambre de commerce de Churchill s'oppose au rapatriement d'un train resté sur place

Cinq voitures de passagers et deux locomotives de Via Rail sont bloquées à la gare de Churchill.

Cinq voitures de passagers et deux locomotives de Via Rail sont bloquées à la gare de Churchill.

Photo : Steve Green

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Chambre de commerce de Churchill, au Manitoba, veut ériger un barrage en réaction à l'annonce de VIA Rail concernant le rapatriement, par bateau, d'un train resté à la gare. Un geste toutefois symbolique.

La circulation sur le chemin de fer, la seule route terrestre vers la communauté, est suspendue depuis le mois de mai en raison des dommages causés par des inondations.

OmniTRAX, qui est propriétaire de la voie ferrée, affirme qu'elle n'a pas les 60 millions de dollars nécessaires pour la réparer.

Mylène Bélanger, porte-parole de VIA Rail, explique que cinq voitures de passagers et deux locomotives, de 107 tonnes chacune, sont immobilisées depuis l’inondation à Churchill et que « la rouille commence à apparaître sur les surfaces métalliques exposées ».

Nous pensons que si le train demeure hors service jusqu’au printemps, qu’il faudrait une refonte complète avant que les wagons ne puissent être remis en exploitation de manière sûre.

Une citation de : Mylène Bélanger, porte-parole de VIA Rail

La compagnie de transport enverra une embarcation d'ici dimanche. Le transfert des wagons devrait avoir lieu dans les prochaines semaines, affirme la porte-parole. En outre, VIA Rail réduira de moitié son service dans le nord de la province à partir du 1er novembre.

Un symbole du mécontentement

Le président de la Chambre de commerce de Churchill, Dave Daley, dit que les résidents de la petite communauté comprennent le dilemme de VIA Rail, mais qu’ils doivent tout de même s’opposer au rapatriement du train.

« Le train ne peut pas rester sur les rails tout l’hiver, c’est clair. Et s’ils ne vont pas réparer les rails, nous savons qu’il faudra transporter les wagons par embarcation », reconnait M. Daley.

Mais il nous faut tout de même un symbole pour manifester notre mécontentement.

Une citation de : Dave Daley, président de la Chambre de commerce de Churchill

L’homme dit qu’il est « inacceptable » que la voie ferroviaire endommagée au printemps n'ait toujours pas été réparée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !