•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès de Basil Borutski pour triple meurtre commence à Ottawa

Un homme au cheveux longs et gris est assis dans le box des accusés, les yeux fermés. Il porte également une longue barbe.

Un croquis d'audience de Basil Borutski, le lundi 2 octobre 2017

Photo : Radio-Canada / Lauren Foster-MacLeod

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Couronne a commencé, mercredi, la présentation de la preuve au procès de Basil Borutski. L'homme âgé de 59 ans est accusé d'avoir tué de façon préméditée trois femmes de son entourage, il y a deux ans, dans les environs de la communauté de Wilno, à l'ouest d'Ottawa.

La Couronne a présenté aux jurés la chronologie des événements et les preuves accablantes contre l'accusé. M. Borutski aurait tué les trois femmes dans trois endroits différents. Il aurait étranglé l'une d'elles et tiré les deux autres à bout portant avec une carabine. L'homme avait ensuite été arrêté à l'issue d'une chasse à l'homme de plusieurs heures.

Dans sa déclaration à la police, M. Borutski aurait affirmé que les trois femmes avaient utilisé le système judiciaire contre lui et qu’il avait décidé de commettre les meurtres en guise de revanche. L'accusé a d'ailleurs affirmé lors d'une entrevue à l'émission The Fifth Estate que « tout cela est arrivé » en raison de ce qu'il qualifie de « 20 ans » de harcèlement policier à son encontre.

M. Borutski n'a pas retenu les services d'un avocat et se représente seul en cour. Une dénégation de culpabilité a été présentée en son nom par le tribunal, en vertu des dispositions prévues dans le Code criminel.

Le procès devrait durer au moins quatre mois, pendant lesquels le jury composé de 14 personnes, dont deux jurés substituts, devrait entendre 125 témoins.

Mathieu Nadon s'entretient avec la coprésidente de la Coalition de Prescott-Russell pour éliminer la violence faite aux femmes, Anne Jutras.

Un rassemblement en hommage aux victimes

Mardi soir, 35 personnes se sont rassemblées à Eganville lors d’une veillée à la chandelle pour rendre un hommage aux victimes.

Des citoyens comptent également se rendre au palais de justice d'Ottawa, jeudi midi, pour appuyer les familles des trois femmes.

Une dizaine de personnes tiennent une chandelle dans leurs mains dans la cour arrière d'une résidence.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ce mardi soir à Eganville, 35 personnes se sont rencontrées lors d’une veillée à la chandelle pour rendre un hommage aux victimes tuées par Borutski.

Photo : Radio-Canada

D'après les informations de Gilles Taillon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.