•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario songe à bannir les déchets compostables des poubelles

Un camion à ordures vide sa cargaison sur une montage de déchets.

Chaque Ontarien produit en moyenne une tonne de déchets par année.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La commissaire à l'environnement de l'Ontario, Dianne Saxe, croit que l'Ontario pourrait réduire considérablement sa quantité de déchets en interdisant les matières compostables des sites d'enfouissement.

Dans son rapport publié mercredi, la commissaire Saxe souligne que chaque Ontarien produit en moyenne une tonne de déchets par année et que seulement le quart de ces ordures est recyclé.

3 millions de tonnes sont recyclées - 2,7 millions de tonnes sont exportées - 0,3 million de tonnes sont incinérées - 6 millions de tonnes sont acheminées dans les sites d'enfouissement de l'Ontario.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Rapport d'inventaire national 1990-2015 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada, partie 2 (2017)

Photo : Environnement et Changement climatique Canada

Elle est cependant optimiste face à la Loi favorisant un Ontario sans déchets, qui pourrait aider à renverser la vapeur. Cette loi, adoptée en juin 2016, veut réduire à zéro la quantité de déchets qui prennent la route des sites d'enfouissement.

Dianne Saxe parle aux médias lors d'une conférence de presse à l'assemblée législative de l'Ontario.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La commissaire à l'environnement de l'Ontario Dianne Saxe présente son rapport "Au delà des boîtes bleues" à Queen's Park.

Photo : Radio-Canada / Claudine Brule

La loi permettrait par exemple à la province d'adopter une forme d'interdiction de jeter aux poubelles les déchets alimentaires, ce qu'elle voudrait voir implanter. Elle note que la Nouvelle-Écosse a interdit les déchets compostables des dépotoirs il y a 20 ans.

Des efforts doivent aussi être faits pour encourager les Ontariens à mieux utiliser leurs ressources et à transformer les habitudes du jeter après utilisation, une façon de faire souvent plus économique pour les consommateurs. Son rapport favorise une économie circulaire.

Dans une économie circulaire, nous réutilisons les ressources au lieu de les jeter.

Rapport du commissaire à l'environnement de l'Ontario, "Au-delà des boîtes bleues", p. 8

Mme Saxe souhaite aussi que les entreprises soient davantage responsables de ce qu'elles vendent à leurs clients et que chaque producteur « soit directement responsable sur les plans financier et juridique des déchets qu'il crée par l'entremise de ses clients ».

L'Ontario ne peut pas espérer faire des progrès considérables vers ses objectifs de réacheminement sans que les secteurs ICI (industriel, commercial et institutionnel) participent.

Dianne Saxe, commissaire à l'environnement de l'Ontario

Pas d'engagement ferme de la province

Le ministre de l'Environnement Chris Ballard reconnaît que des améliorations aux programmes existants sont nécessaires pour réduire la quantité de déchets qui prennent le chemin des sites d'enfouissement.

Le ministre Chris Ballard répond aux questions des journalistes dans un couloir de l'assemblée législative de l'Ontario.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre de l'Environnement de l'Ontario Chris Ballard.

Photo : Radio-Canada / Claudine Brulé

Son ministère mènera des consultations dans les prochaines semaines au sujet des déchets organiques. « Bannir les déchets organiques des sites d'enfouissement est une option que l'on évalue », affirme le ministre Ballard.

Boîte bleue : 64 % réacheminés, matières compostables : 40 % réacheminées, 20 000 tonnes de déchets recueillies, pneus usagés : 79 % réacheminés, produits électroniques : 68 000 tonnes recueilliesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Taux de réacheminement relatifs de chacun des programmes de la LRD avec les données sur le réacheminement des matières compostables domestiques.

Photo : Commissaire à l’environnement de l’Ontario

Toronto

Politique provinciale