•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La championne olympique Haruka Tachimoto prend sa retraite

Haruka Tachimoto

Haruka Tachimoto

Photo : Société Radio-Canada

Radio-Canada

Lors de son passage à Montréal en janvier, la judoka Haruka Tachimoto avait dit à Radio-Canada Sports qu'elle réfléchissait encore à son avenir. La médaillée d'or des Jeux de Rio chez les 70 kg a pris sa décision.

Elle ne défendra pas son titre à Tokyo en 2020. Elle a annoncé mercredi qu'elle prenait sa retraite.

L'athlète de 27 ans a prévenu la Fédération japonaise de judo, et doit participer à une conférence de presse le 10 octobre.

Tachimoto dit qu'elle n'a plus la motivation nécessaire pour continuer au plus haut niveau.

« Aujourd'hui, je veux continuer à apprendre. C'est ma nouvelle motivation », a affirmé la championne olympique, qui fait des études supérieures à l'Université Tsukuba.

Tachimoto a fini 7e aux Jeux de 2012, à Londres, et a gagné l'or à Rio contre la Colombienne Yuri Alvear.

Haruka Tachimoto à l'INSQ

Hakura Tachimoto à l'INSQ

Photo : Société Radio-Canada

La grande dame du judo japonais avait fait un passage remarqué à l'Institut national du sport du Québec (INSQ) , en janvier, pour diriger une clinique.

« Je suis enchantée, avait-elle expliqué. C'est la première fois que j'offre une clinique à l'extérieur du Japon depuis ma victoire à Rio, et je trouve que les installations mises à la disposition de vos athlètes d'élite sont extraordinaires. »

La visite de Tachimoto avait été organisée par Nicolas Gill, qui, après les Jeux olympiques de Rio, est devenu directeur général de Judo Canada.

À lire aussi : - Le judo selon Tachimoto

Judo

Sports