•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La photo de Franz Jacob et de Wyatt, un garçon autiste de 7 ans, devient virale

Francis « Franz » Jacob s'affaire à couper les cheveux de Wyatt, un jeune garçon autiste de 7 ans.

Francis « Franz » Jacob s'affaire à couper les cheveux de Wyatt, un jeune garçon autiste de 7 ans.

Photo : Facebook : Fauve Lafrenière

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis quelques jours, le barbier de Rouyn-Noranda Francis « Franz » Jacob fait le tour de la planète web. Une photo de lui en train de couper les cheveux d'un jeune garçon autiste, âgé de 7 ans, est devenue virale et ne cesse d'être diffusée.

Un texte d'Angie Landry
D’après une entrevue de David Chabot

Celui qui pratique son métier « à l'ancienne » et qui propose des coupes de cheveux inspirées des années 1920 à 1950 est déjà bien connu dans la région, notamment pour sa volonté de perpétuer le savoir-faire de sa pratique.

Depuis quelques jours, c’est plutôt une photo du coiffeur qui l’a mis sous le feu des projecteurs.

Le cliché le montre couché sur le sol de son salon, s'affairant à couper les cheveux de Wyatt, un jeune garçon de 7 ans vivant avec le trouble du spectre de l’autisme.

La photo a fait le tour de la planète par l’entremise des réseaux sociaux, d'abord publiée par la maman du garçon, sur Facebook. Celle-ci a été relayée des milliers fois, entre autres sur des sites ayant un important bassin d’abonnés, comme le populaire Reddit.

S’adapter à la clientèle

Pour Francis Jacob, la symbolique qui se dégage de la photo, mentionnée à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux, est touchante. Cela dit, il estime que la photo ne représente simplement que le travail qu’il fait au quotidien.

« C’est du service à la clientèle. Je ne vois pas de différence entre faire [les cheveux] de Yan Perreau, Antoine Bertrand ou Wyatt. C’est la même affaire », selon le barbier.

Il admet toutefois que la diffusion de la photo amène en lui plusieurs émotions depuis quelques jours.

C’est un côté que les gens ne voient pas. Je fais des autistes, mais je fais aussi des gens en phase terminale. Ce sont toujours des moments remplis d’émotions, mais que les gens puissent voir cet aspect du travail, c’est rare.

Une citation de : Francis « Franz » Jacob

Pour écouter l'entrevue complète diffusée à l'émission Des matins en or :

Une photo de Franz Jacob et un garçon autiste devient virale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !