•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hémodialyse en Haute-Gaspésie : fin d’une importante bataille

Bras d'une personne qui reçoit un traitement d'hémodialyse

Hémodialyse

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les services d'hémodialyse sont offerts à partir d'aujourd'hui à l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts. Quatre patients par jour pourront recevoir leurs traitements dans cette unité.

Un texte de Joane Bérubé

L’implantation d’une unité de traitement d’hémodialyse à Sainte-Anne-des-Monts a été annoncée le printemps dernier par le ministre de la Santé Gaétan Barrette, qui répondait ainsi à une demande de longue date de la part des patients de la région.

En mars, le ministre a indiqué que deux places aux hôpitaux de Gaspé, de Maria et de Sainte-Anne-des-Monts seraient désormais offertes aux malades. Un volet de suppléance rénale à domicile, supervisé par le Centre universitaire de Québec, devait être également déployé.

Québec investit près de 1,3 million de dollars pour offrir ces nouveaux services et 1,4 million de dollars supplémentaires annuellement pour assurer leur gestion.

Sang circulant dans les composantes d'un dialyseur. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dialyseur à l'hôpital de Chandler.

Photo : Radio-Canada

Pendant des années, un seul hôpital de la Gaspésie, celui de Chandler, était équipé pour traiter les patients qui avaient besoin d’un traitement d’hémodialyse.

Les patients de Gaspé et de la Haute-Gaspésie devaient se rendre à Rimouski, voire à Québec, pour obtenir leurs traitements, et souvent plusieurs fois par semaine. Certains ont même dû déménager.

Un problème dénoncé à maintes reprises

Pour convaincre Québec de corriger la situation, un citoyen a même fait une grève de la faim, d'autres ont menacé de mettre fin à leurs traitements et deux pétitions ont été déposées à l’Assemblée nationale au cours des années.


Les services de l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts s'ajouteront donc à ceux de l'unité de Gaspé qui est en fonction depuis le 3 juillet dernier. Les travaux se poursuivent à l’hôpital de Maria pour ouvrir l'unité à la fin décembre.

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie comptent près d’une soixantaine de malades qui ont besoin de ces soins plusieurs fois par semaine. Les experts estiment que ces besoins iront en augmentant puisque l’hémodialyse est intimement liée aux maladies chroniques, qui sont en croissance au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !