•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nobel de médecine pour avoir dévoilé les mystères de l'horloge biologique

Retour sur l'histoire des prix Nobel avec Céline Galipeau
Radio-Canada

Trois chercheurs américains ont reçu le prix Nobel de médecine pour avoir démonté les mécanismes complexes de l'horloge biologique.

Michael Rosbash, Jeffrey Hall et Michael Young sont récompensés pour avoir découvert « les mécanismes moléculaires qui règlent le rythme circadien », explique le jury.

Ce rythme permet aux êtres vivants de s'adapter aux différents moments de la journée et de la nuit. Il influence notamment le sommeil, le comportement, la température corporelle et le métabolisme.

Ils ont pu s'introduire dans notre horloge biologique et élucider son fonctionnement interne. Leurs découvertes expliquent comment les plantes, les animaux et les êtres humains adaptent leur rythme biologique pour qu'il se synchronise avec les révolutions de la Terre.

Le jury du Nobel

Cette percée a été réalisée grâce à l’observation de mouches.

En isolant le gène contrôlant leur rythme biologique, ils ont découvert qu’il encode une protéine qui s'accumule dans la cellule au cours de la nuit puis est désagrégée pendant le jour.

Cette connaissance est applicable à l’humain, puisque l’horloge biologique est gouvernée par les mêmes principes chez tous les organismes multicellulaires.

Les trois chercheurs se partageront une bourse de 1,1 million de dollars américains.

Les prix Nobel de physique et chimie seront remis mardi et mercredi.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Presse canadienne

Science