•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La solitude des personnes âgées plus préoccupante

Deux mains unies
Les Petits Frères de Trois-Rivières recherchent des bénévoles pour limiter la solitude des personnes âgées Photo: iStock
Radio-Canada

Pour la première fois au Québec, les personnes âgées de 75 ans et plus sont plus nombreuses que celles de 15 ans et moins. Bon nombre d'entre elles sont seules. L'organisme Les Petits frères de Trois-Rivières, qui souffle ses 15 bougies, veut remédier à la situation.

Trois-Rivières est l'une des villes canadiennes avec la plus grande proportion de personnes aînées, avec un taux de 22,3 %.

Les Petits Frères sont des bénévoles qui s'impliquent auprès des personnes âgées pour limiter la solitude.

Les besoins de bénévoles sont grands dans la région, car les aînés qui souffrent d'isolement sont nombreux selon Caroline Sauriol, directrice générale de l'organisme Les Petits frères du Québec.

« Ce que Les Petits Frères font, c'est de changer la vie de personnes aînées de 75 ans et plus, qui n'ont pas de famille. Quand on accueille un aîné dans notre famille, on lui dit : on va veiller sur vous jusqu'à votre dernier jour », dit-elle.

Béatrice Picard à Trois-Rivières

La marraine de l'organisme, Béatrice Picard, est venue rencontrer les membres de Trois-Rivières dimanche.

Pour elle, Les Petits frères changent la vie des personnes seules par leur écoute, leur présence et leur amour.

Béatrice Picard est allée rencontrer les membres de l'organisme Les Petits Frères de Trois-Rivières. Béatrice Picard est allée rencontrer les membres de l'organisme Les Petits Frères de Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada / Olivier Caron

« La solitude, c'est peut-être la plus grande maladie qu'on ne puisse pas avoir », dit-elle.

D'après les informations d'Olivier Caron

Mauricie et Centre du Québec

Société