•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aller-retour entre Montréal et Québec à l’énergie solaire

La voiture électrique de Polytechnique Montréal

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le prototype de voiture alimentée à l'énergie solaire de l'École Polytechnique de Montréal effectue pour la première fois un voyage aller-retour entre Montréal et Québec pour sensibiliser les gens aux énergies renouvelables.

Si le Esteban 8 a déjà roulé dans d’autres pays, il n’était jusqu’à tout récemment pas autorisé à emprunter les routes du Québec. L’équipe d’étudiants en profite donc cette fin de semaine pour faire emprunter au bolide 100 % solaire le chemin du Roy entre Repentigny et Québec.

Pour le directeur du projet, Manuel Ponce-Julien, il s’agit d’abord et avant tout d’une opération de publicité, puisque Esteban 8 peut parcourir sans problème le trajet avec son autonomie de batterie.

« On s’en sert un peu pour faire de la publicité pour le projet, pour faire de la sensibilisation envers les énergies renouvelables », précise-t-il.

La technologie solaire ne servira probablement pas à entièrement alimenter une voiture dans un avenir rapproché, mais elle peut servir de « source d’énergie d’appoint », estime Alessandro Scola, un étudiant participant au projet.

Un étudiant fait des vérifications techniques sous la coque de la voiture solaire.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un étudiant fait des vérifications techniques sous la coque de la voiture solaire.

Photo : Radio-Canada

Malgré un pépin technique ayant grillé une cellule solaire, Esteban 8 a atteint Québec samedi après-midi et reviendra à Repentigny dimanche.

Avec une vitesse de croisière de 70 km/h, la voiture électrique de Polytechnique Montréal a terminé en troisième position en juillet dernier lors du Formula Sun Grand Prix 2017 au Texas. Le véhicule pèse 212 kg (467 livres).

Le neuvième prototype de l'équipe d'étudiant est déjà en construction. Esteban 9 servira lors des compétitions prévues à l'été 2018.

Avec les informations de Michel Marsolais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Énergies renouvelables

Environnement