•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allaiter ensemble en public pour partager un moment et combattre les préjugés

Un enfant nourri par sa mère lors de cette journée de sensibilisation

Un enfant nourri par sa mère lors de cette journée de sensibilisation

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour une treizième année, des mamans de la Côte-de-Gaspé se réunissent afin de partager une séance d'allaitement et de démystifier cette pratique en public.

Un texte de Léa Beauchesne d’après les informations de Martin Toulgoat

Une dizaine de mamans et leurs enfants ont participé à cette édition et ont donné le sein sous le soleil de Gaspé, samedi matin.

Mia Larochelle participe d’année en année à cette journée de sensibilisation qui se tient partout dans le monde. « C’est un beau moment pour moi! C’est surtout d’avoir l’impression de faire partie d’une communauté de mères qui allaitent. »

Du haut de ses sept ans, sa fille Jeanne chérit encore aujourd’hui les moments où sa mère l’allaite.

Ça goûte maman, ça goûte sucré, puis ça sent maman. Puis des fois, ma sœur et moi, on tète à deux!

Jeanne Préfontaine
À gauche, Mia Larochelle et sa fille Jeanne en compagnie d'autres mamans et leurs enfantsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des participantes à l'activité de promotion de l'allaitement à Gaspé

Photo : Radio-Canada

Il s’agit d’un moment important pour les mamans participantes afin de partager les difficultés entourant l’allaitement, notamment le sentiment de culpabilité lorsqu'elles ne réussissent pas à s'y adonner.

« Ce que j’ai appris à travers ma propre expérience, c’est que c’est naturel, mais ce n’est pas toujours facile. C’est vraiment de m’entourer qui m’a fait du bien. »

Elle raconte s’être fait plusieurs amies à ce rassemblement avec qui elle a passé du temps lors de ses congés de maternité.

Lors de mes allaitements, j’ai eu besoin de support d’autres amies. Des amies m’ont donné des trucs.

Mia Larochelle
Marie-Claude Rancourt organise l'événement.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marie-Claude Rancourt organise l'événement

Photo : Radio-Canada

L’organisatrice de l’événement pour le comité Marrainons-Lait Côte-de-Gaspé, Marie-Claude Rancourt, explique que ce défi a lieu un peu partout dans le monde et que la mise au sein se fait en même temps par toutes les participantes.

Ayant elle-même allaité quatre enfants, elle croit fermement dans l’apport de l’allaitement pour le développement. « Pour le bébé, il y a beaucoup d’avantages, notamment au niveau des d’anticorps qui sont transmis par le lait. On dit souvent que c’est le premier vaccin du bébé, le lait maternel. »

Pour éviter les dépressions post-partum, ça aide beaucoup aussi. Le retour à un poids normal et aussi au niveau hormonal.

Marie-Claude Rancourt, porte-parole de l'organisme Marrainons-Lait Côte-de-Gaspé

En Amérique du Nord, ce rassemblement souligne le début de la semaine mondiale de l'allaitement maternel. Cette semaine se tient en deux temps, du 1 au 7 octobre en Amérique du Nord et au début d'août ailleurs dans le monde.

Une mère donnant le sein à son enfant lors de la journée de sensibilisation à l'allaitementAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une mère donnant le sein à son enfant pour la journée de sensibilisation à l'allaitement

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Enfance