•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un troisième agrandissement en trois ans pour une école de Trois-Rivières

Vers un 3e agrandissement en 3 ans pour une école de Trois-Rivières
Radio-Canada

On pourrait croire que la construction d'une cafétéria en et l'ajout de huit nouvelles classes auraient suffit pour répondre aux besoins de l'école Beau-Soleil du secteur Pointe-du-Lac, à Trois-Rivières, qui fait face à une croissance importante du nombre d'élèves depuis quelques années. Cependant, la direction a plutôt de nouveaux défis à la suite de ces projets et elle demande un nouvel agrandissement.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

En 2010, 405 élèves fréquentaient l'école Beau-Soleil. Sept ans plus tard, ils sont 630 et la direction s’attend à en accueillir une quarantaine de plus d’ici deux ans.

Après la construction d’une cafétéria en 2015 et l’ajout de huit nouvelles classes en 2017, l’école a besoin d’un deuxième gymnase et d’un nouveau local de service de garde.

Mario Tessier, directeur de l'École de Pointe-du-Lac Mario Tessier, directeur de l'École de Pointe-du-Lac Photo : Radio-Canada

Sur les 630 élèves de l’école, 600 dînent au service de garde de l’école et le manque d’espace commence à se faire sentir dans le local actuel.

Le local du service de garde La belle étoileLe local du service de garde La belle étoile du pavillon Beau-Soleil de l'École de Pointe-du-Lac à Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Par ailleurs, la gestion des horaires est de plus en plus difficile pour le gymnase avec un taux d’utilisation de plus de 92 %.

On doit jumeler avec les cours de musique, les cours d'anglais, toutes les tâches de spécialistes.

Mario Tessier, directeur de l'école de Pointe-du-Lac
Gymnase de l'école Beau-Soleil Le taux d'utilisation du gymnase de l'École Beau-Soleil du secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières est de 92%. Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Si le financement de ce projet est accordé, ce sera un quatrième agrandissement pour l’école construite en 1980.

Huit classes ont été ajoutée à l'école Beau-Soleil du secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières.Huit classes ont été ajoutée à l'École Beau-Soleil du secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Une année exceptionnelle

L’école Beau-Soleil n’est pas la seule à avoir besoin d’un peu plus d’espace.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy avait jusqu’au 22 septembre pour présenter des demandes d’agrandissement au ministère de l’Éducation et cinq dossiers ont été soumis.

Habituellement, on en présente un ou deux par année. C’est assez exceptionnel.

Laurent Cabana, directeur général adjoint aux services administratifs, Commission scolaire du Chemin-du-Roy
Laurent Cabana, directeur général adjoint aux services administratifs à la Commission scolaire du Chemin-du-RoyLaurent Cabana, directeur général adjoint aux services administratifs à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy Photo : Radio-Canada

Demandes d'agrandissement de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy

  • École de la Source (Saint-Maurice)
  • École Sainte-Thérèse (Trois-Rivières)
  • École d’alimentation et d’hôtellerie du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir (Trois-Rivières)
  • École Saint-Joseph (Maskinongé)
  • École Beau-Soleil (Trois-Rivières)

La valeur totale des projets d’agrandissement présentés cette année s’élève à environ 20 millions de dollars selon les estimations de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Les directions des différentes écoles devraient avoir une réponse au cours de l’été prochain. Si le financement est accordé et que tout se passe comme prévu, les travaux pourraient être complétés pour la rentrée 2019-2020.

Mauricie et Centre du Québec

Société