•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Nord-Coréens choisissent Ginette Reno et se qualifient pour Pyeongchang

Les Nord-Coréens choisissent Ginette Reno et se qualifient pour Pyeongchang
Radio-Canada

C'est sous l'air de Je ne suis qu'une chanson, de Ginette Reno, que les patineurs artistiques Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik sont devenus vendredi les premiers athlètes nord-coréens à se qualifier pour les Jeux de Pyeongchang, qui se dérouleront en Corée du Sud en février.

La chanson leur a été proposée par leur chorégraphe Julie Marcotte, de Sainte-Julie. « Ils sont venus [à Montréal] pour notre expertise. Pourquoi ne pas les renvoyer en Corée du Nord avec notre expertise et une chanson d’une artiste québécoise? », explique-t-elle.

Marcotte a offert aux deux athlètes qui ne parlent pas anglais sa propre vision du texte de la pièce. « Je l'interprète comme la passion qu’elle [Ginette Reno] a envers la vie, les gens qu’elle aime et ce qu’elle fait […] Ça les rejoignait. »

Les Nord-Coréens ont obtenu leurs billets pour les Jeux olympiques dans la catégorie des couples grâce à une performance ponctuée seulement de quelques erreurs dans le programme libre au tournoi Nebelhorn, disputé à Oberstdorf, en Allemagne. Ils avaient patiné au rythme de A Day in the Life, interprété par Jeff Beck, lors du programme court. Ils ont terminé le concours en 6e place.

« Lorsqu’ils ont participé à une compétition locale à Pierrefonds, à la fin de l’été, ils ont patiné de façon extraordinaire », se remémore la chorégraphe. Le duo a compris à cet instant qu’une performance du genre leur permettrait d’accéder aux Jeux olympiques. « C’était très touchant. »

Malgré la barrière du langage, Julie Marcotte a découvert en Ryom et Kim deux personnes chaleureuses et « hyperenthousiastes d’être à Montréal ». Elle ne leur a toutefois pas parlé depuis leur retour en terre natale.

J’avais peut-être des idées préconçues [sur la Corée du Nord] et ils m’ont prouvé le contraire. J’ai appris de me faire une opinion avec ce que je vois, et pas ce que j’entends.

Julie Marcotte

Leur qualification signifie que la Corée du Nord, qui était très désireuse de participer à ces Jeux de Pyeongchang, non loin de la frontière hautement militarisée entre les deux Corées, est assurée de présenter des sportifs aux JO sans avoir besoin d'attendre d'éventuelles invitations.

Les Jeux de Pyeongchang sont une source d'inquiétude après les récents tests nucléaires et de missiles par la Corée du Nord, qui ont conduit à une escalade verbale entre le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump.

La compétition a été remportée par les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov.

D’après une entrevue de Julien Lamoureux

Patinage artistique

Sports