•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour de Shania Twain avec un nouvel album

La chanteuse allongée dans un champ d'herbe et de fleurs

La chanteuse Shania Twain

Photo : Universal Music Group

Radio-Canada

Entrevue | La chanteuse, originaire de Timmins, lance son nouvel album intitulé Now, son premier disque depuis la sortie de Up! en 2002.

Un texte de Kevin Sweet

Pendant ses 15 ans d’absence sur la scène musicale, Shania Twain a vécu plusieurs bouleversements dans sa vie personnelle. Son divorce de Robert « Mutt » Lange, son mari et collaborateur de longue date, a été fortement médiatisé. Elle a aussi dû combattre la maladie de Lyme qui a endommagé ses cordes vocales.

Photo de la chanteuse en noir et blancAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Couverture de l'album de Shania Twain : « Now »

Photo : Universal Music Group

Aujourd'hui, celle qui a révolutionné le monde de la musique country avec des chansons comme Man! I Feel Like a Woman! nous revient plus confiante que jamais avec un album plus personnel, écrit de sa propre plume.

Radio-Canada : Votre dernier album est paru il y a plus de 15 ans. En 2015 vous avez même fait une tournée d’adieux. Pourquoi avez-vous décidé de revenir sous les feux des projecteurs?

Shania Twain : Ça fait longtemps que je pense à ce disque. Mais j’avais des doutes sur ma capacité de faire ce disque-là seule. Ça a été très difficile de commencer le processus d’écriture. J’ai longtemps procrastiné. J’ai aussi eu des problèmes de voix. Je ne voyais pas comment je pouvais faire une tournée échelonnée sur une grande période de temps. Mais là je veux repartir en tournée et je veux faire entendre ces chansons-là en direct. J’ai surmonté ces peurs-là.

RC : Comment cela a été pour vous d’avoir des problèmes de voix et de commencer à douter de la fiabilité de votre instrument sur scène?

ST : J’ai été anxieuse. Donc j’ai dû apprendre à mieux me préparer. Mieux réchauffer ma voix, mais aussi me préparer psychologiquement et physiquement. Ça me prend environ 90 minutes pour me préparer pour un spectacle. Ce n’est pas normal. Habituellement, il faut 20 minutes environ pour préparer sa voix avant un spectacle. Mais si je n’ai pas ces 90 minutes devant moi, c’est comme entrer dans une salle d’examen sans avoir étudié.

RC : Peut-on dire que l'on découvre une Shania Twain sans filtre sur ce nouveau disque?

ST : J’expose beaucoup plus mes pensées sur cet album. J’ai écrit l’album toute seule, alors j’ai eu du temps pour faire de l’introspection. Je n’ai pas été très influencée dans le processus d’écriture par les idées de quelqu’un d’autre. C’est un disque plus pur.

RC : Est-ce cela vous a fait peur d’écrire ce disque toute seule sans collaborateur? Pourquoi avez-vous voulu prendre ce risque?

ST : Tout le poids de ce projet repose entièrement sur mes épaules. Mais j’ai aimé le défi. Je l’ai accueilli à bras ouverts. Je voulais me pousser. Je voulais en faire un exercice d’indépendance et surmonter des peurs pour voir de quoi j’étais capable.

RC : Quelle a été la plus grande leçon que vous avez apprise ces dernières années?

ST : J’ai appris à connaître mes limites. J’ai appris à être en paix avec mes faiblesses et faire de mes faiblesses, une force. Si je dis ou fais quelque chose de stupide, je l’assume maintenant. L’acceptation de soi, je pense que c’est la plus grande leçon.

Shania Twain sera en spectacle au Centre Air Canada de Toronto les 6 et 7 juillet 2018.

 

La critique de Now par Kevin Sweet

Shania Twain demeure fidèle à elle-même sur Now. La chanteuse de musique country est celle qui a vendu le plus d’albums au monde (40 millions). Elle devait prouver qu’elle était capable de produire de la musique sans son complice de longue date et c’est réussi.

Les chansons ne sont pas révolutionnaires, mais les admirateurs de la première heure, surtout ceux de l’époque de Come On Over, seront satisfaits. Les mélodies sont entraînantes et alternent entre la country et la pop. Les paroles sont plus introspectives, quoiqu'un peu clichées.

Il y a aussi de belles ballades comme Who’s Gonna Be Your Girl et I’m Alright qui ressemblent à You’re Still the One, récompensée aux Grammy Awards comme la meilleure chanson country en 1999.

La plus grande différence c’est la voix de Shania Twain qui a beaucoup changé. Elle est devenue plus profonde en grande partie à cause des ravages de la maladie de Lyme.

Après 15 ans d'absence, ce qui compte c’est que Shania Twain soit encore là. On aurait de la difficulté à imaginer le paysage musical sans elle.

Toronto

Musique