•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centres de santé communautaires se rallient pour améliorer les services en français

Trois personnes prennent la pose
Le promoteur de la santé, Jéréon Claude Ntibabaza Nigene, le directeur général du centre Chigamik, David Jeffery, et la navigatrice des systèmes en français, Céleste Lalonde Photo: Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel
Radio-Canada

Les trois centres de santé communautaires de Simcoe Nord Muskoka ont créé un partenariat pour garantir un meilleur accès aux services en français. Les centres Chigamik, Barrie et South Georgian Bay comptent se rapprocher de la communauté francophone afin de mieux répondre à leurs besoins, notamment grâce à des ateliers.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Les francophones dans Simcoe Nord Muskoka représentent 2,7 % de la population, d’après les données du recensement de 2011. Le territoire est vaste et la population est vieillissante, des facteurs qui peuvent compliquer l’accès aux services en français.

Par le biais du nouveau partenariat, une navigatrice des systèmes en français et un promoteur de la santé sont entrés en poste au début de l’année. Ils cherchent à tisser des liens étroits avec la communauté francophone, de Wasaga Beach à Barrie, en plus de dresser une liste des employés et professionnels de la santé qui sont en mesure de servir les clients en français dans la région.

Je ne crois que les services pour les francophones sont pas bien organisés dans cette région. La formation du partenariat est une première étape pour organiser tous les services dans cette région, dans un groupe compréhensible.

David Jeffery, directeur général du centre Chigamik

À la connaissance des acteurs du milieu dans la région, dont Entité 4, qui oeuvre auprès de trois réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS), c’est la première fois en Ontario que tous les centres de santé communautaires d’un même RLISS se rallient avec l’objectif commun d’améliorer l’accès aux services en français.

Le portrait d'une dameLa directrice générale d'Entité 4, Estelle Duchon Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

La directrice générale d’Entité 4, Estelle Duchon, explique que ce modèle alternatif de partenariat permettra entre autres aux trois centres de santé de mettre en commun leur expertise.

Si les centres sont capables de travailler ensemble, ça veut dire qu’ils seront capables d’être innovants pour avoir des équipes interdisciplinaires qui desservent toute la communauté, y compris la communauté francophone.

Estelle Duchon, directrice générale d’Entité 4

Le commissaire aux services en français, François Boileau, encouragé par ce nouveau partenariat, souligne qu’il s’agit d’un exemple où l'intérêt du patient est la priorité. Une approche dont il encourage les fournisseurs de services à tenir compte : « D’avoir une navigatrice, ça envoie un message rassurant, surtout pour une clientèle vulnérable et plus âgée », explique-t-il.

Des ateliers en français sur la promotion de la santé sont prévus un peu partout dans la région au cours des prochains mois, dont à Wasaga Beach, Lafontaine, Penetanguishene et Midland. Le premier atelier de la série, sur les maladies et la douleur chroniques, aura lieu le lundi 2 octobre au centre de santé communautaire de Barrie.

Toronto

Santé physique et mentale