•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : Coderre n'a pas ajouté toutes les voies réservées promises

Le maire de Montréal, Denis Coderre, en point de presse après l'annonce d'essais de nouveaux autobus entièrement électriques, à Montréal.

Le maire Denis Coderre

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Lors de la campagne électorale municipale de 2013, Denis Coderre s'était engagé à faire passer de 110 à 370 le nombre de kilomètres de voies réservées aux autobus à Montréal. Il a atteint 46 % de son objectif : il y aura 228,9 kilomètres à la fin de son mandat.

Un texte de François Cormier

La Société de transport de Montréal (STM) se défend en indiquant qu'il faut additionner le nombre de voies réservées et les feux chandelles, ces feux qui donnent la priorité aux autobus lors d'un feu rouge.

 

En compilant les deux mesures, la STM prévoit effectivement avoir 375 kilomètres de mesures préférentielles pour les autobus en cette année du 375e anniversaire de Montréal.

 

Toutefois, ce n'est pas ce que le parti politique de Denis Coderre avait promis lors de la campagne électorale de 2013.

Porter à 370 le nombre de kilomètres de voies réservées (incluant des services rapides par bus ou SRB sur certains axes tels que Pie-IX, Côte-Vertu, Sauvé, Henri-Bourassa et plusieurs autres) sur le territoire de l’île de Montréal et en accélérer l’implantation en misant aussi sur les projets utilisant le réseau autoroutier.

Extrait du programme électoral d'Équipe Denis Coderre en 2013

Montréal se distingue tout de même des deux autres plus grandes villes canadiennes. Toronto n'a que 24 kilomètres de voies réservées aux autobus, alors que Vancouver en a 156,2 kilomètres.

Épreuves des faits
 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !