•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une course de patinage extrême à Memramcook

Le site, derrière l'Institut de Memramcook, où devrait avoir lieu une course de patinage extrême en février prochain.
Le site, derrière l'Institut de Memramcook, où devrait avoir lieu une course de patinage extrême en février prochain. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'adepte de patinage extrême Bruno Richard prépare une nouvelle course de cette discipline, mais elle devrait avoir lieu à Memramcook, en février prochain, plutôt qu'à Bathurst où la dernière course a été annulée à cause du temps doux.

Un site a déjà été choisi, derrière l’Institut de Memramcook, et il présente des obstacles naturels et un dénivelé qui en font un circuit intéressant, selon Bruno Richard, qui dit avoir reçu un accueil très favorable du village de Memramcook.

« Memramcook [...] a démontré beaucoup d’intérêt, le conseil municipal a adopté une résolution pour aller de l’avant avec ça [...] C’est un site idéal aussi. Memramcook, on sait que c’est toujours quelques degrés plus froids qu’ici dans la région du Grand Moncton. »

Bruno RichardBruno Richard Photo : Radio-Canada/André Maillet

Contrairement aux dernières courses à Bathurst, la compétition à Memramcook ne fera pas partie des épreuves professionnelles de la Coupe Riders, explique Bruno Richard.

« Ce sera plutôt une course pour les amateurs, surtout la première année, parce qu’on veut développer le sport [...], permettre aux gens d’y goûter une première fois. »

Bruno Richard, qui fait partie du circuit de la Coupe Riders, ne sait pas encore s’il y participera.

Il était l’âme dirigeante des courses à Bathurst qui ont connu beaucoup de difficultés ces deux dernières années à cause du temps doux. La finale de l’année dernière avait été annulée à la dernière minute parce que le circuit avait en grande partie fondu.

La piste de patinage extrême a fondu.La Coupe Riders a été annulée l'hiver dernier à cause du temps doux. Photo : Radio-Canada / Alain Arseneau

Bruno Richard demeure optimiste pour l’hiver prochain et fait remarquer que trois courses s’étaient tenues avec succès à Bathurst avant le fiasco de l’an dernier.

Nouveau-Brunswick

Patinage artistique