•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fini le vaccin intranasal gratuit en Alberta

Une jeune fille reçoit un vaccin intranasal.
Les vaccins intranasaux contre la grippe ne seront plus offerts gratuitement en Alberta. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les enfants albertains ayant la phobie des aiguilles auront de quoi s'inquiéter cet hiver : la province n'offrira plus de vaccin intranasal gratuit pour combattre la grippe, ce qui laisse le champ libre aux piqures.

Un texte de Mario De Ciccio

Les Services de santé de l'Alberta ont commandé 1,6 million de doses de vaccins contre la grippe, en prévision de sa campagne annuelle de vaccination. Cependant, cette année, un seul vaccin, celui par injection, sera offert gratuitement aux Albertains.

Pendant plusieurs années, le Comité consultatif national de l’immunisation recommandait l’utilisation préférentielle du vaccin intranasal, le FluMist, pour les jeunes enfants. Le comité considérait alors le vaccin comme étant plus efficace que le vaccin par injection, le Fluzone.

Cependant, depuis 2016, Santé Canada estime que les deux vaccins ont un niveau de protection similaire et ne recommande donc plus le FluMist de façon préférentielle.

C’est sur ce changement de statut que les Services de santé de l'Alberta fondent leur décision de ne plus offrir le choix des deux vaccins aux Albertains, selon la médecin hygiéniste en chef adjointe de l'organisme, Deena Hinshaw.

« Nous reconnaissons que des enfants préfèrent le vaccin intranasal à l’injection, affirme-t-elle, mais nous encourageons les parents à continuer d’immuniser les enfants pour les protéger de la grippe. »

Un autre vaccin, le Fluad, destiné aux personnes âgées, ne sera également plus offert dans les centres de vaccination. Cependant, il sera accessible aux aînés qui vivent dans maisons de soins de longue durée.

Deena HinshawDeena Hinshaw est la médecin hygiéniste en chef adjointe des Services de santé de l'Alberta. Photo : Radio-Canada

Bien que cela revienne moins cher de n’offrir que le Fluzone, Deena Hinshaw assure que ce n’était pas une décision économique. « Le but principal, c’est d’être le plus efficace », explique-t-elle. « C’était difficile d’avoir différents vaccins pour différents groupes. »

Elle estime tout de même que le vaccin intranasal restera offert à l'achat dans certaines pharmacies.

« La grippe, c’est sérieux »

La campagne de vaccination du gouvernement commencera le 23 octobre.

L’an dernier, près de 27 % des Albertains se sont fait vacciner. Cette année, le gouvernement dit avoir commandé assez de doses pour immuniser 35 % de la population.

Gerry PredyGerry Predy, le médecin hygiéniste en chef de l'Alberta Photo : Radio-Canada

Selon le médecin hygiéniste en chef de l'Alberta Gerry Predy, la vaccination de l’an dernier a réduit les risques de contracter la grippe de 40 %.

La grippe, c’est sérieux. Ça tue des gens et en mène [d'autres] à l’hôpital. Nous pouvons la prévenir. Sans immunisation, on n’est pas protégé, mais avec l’immunisation, on l’est.

Gerry Predy, médecin hygiéniste en chef de l'Alberta

L’an dernier, 1600 Albertains ont dû être hospitalisés après avoir contracté l'influenza, et 64 en sont morts.

Santé publique

Santé