•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment éviter de perdre la viande de son orignal avec cette chaleur intense

Un chasseur avec un orignal

Ouverture de la saison de la chasse à l’orignal sous un soleil de plomb

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La vague de chaleur qui sévit présentement en Atlantique donne des maux de tête aux chasseurs qui ont pris d'assaut les bois en cette première journée officielle de la chasse.

Contrairement aux années passées, ça ne se bousculait pas ce matin au poste d'enregistrement de Saint-Joseph de Madawaska.

Malgré tout, quelques amateurs de chasse à l'orignal ont bravé la chaleur et ont été chanceux dès les premières heures de la saison.

C’est le cas de Jason Veilleux : « À matin, on n'a pas eu le temps de voir le soleil trop trop, on a été chanceux là. À 7h10 il est sorti pis on a été chanceux, il est tombé là, faque on n'a pas eu de misère. »

Dès que les chasseurs abattent un orignal, c'est la course contre la montre afin d'arriver rapidement chez le boucher avant que la viande ne soit plus fraîche.

L'organisation, c’est la clé

Les chasseurs devraient déjà savoir comment ils vont sortir l’orignal du bois selon le boucher de longue date Troy Grant.

La première chose à faire est de retirer la chaleur du corps de la carcasse de l’orignal. Certains chasseurs ont inséré de la glace à l’intérieur de leur gibier pour éviter d’altérer la qualité de la viande.

Un orignal avec de la glace
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Certains chasseurs font preuve de créativité pour garder la viande fraîche

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

« L'animal doit être éviscéré dès que possible et transporté chez un boucher en moins de cinq heures avec la chaleur présente », rappelle monsieur Grant.

La température devrait se rafraîchir dans les prochains jours, à temps pour la fin de la saison de chasse à l'orignal, qui se termine samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !