•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Même Bill Gates a abandonné le Windows Phone

Bill Gates portant un veston, pris en photo sur un fond sombre.

Bill Gates précise que son nouveau téléphone contient « beaucoup de logiciels de Microsoft ».

Photo : Getty Images / Yana Paskova

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, a admis qu'il utilisait désormais un téléphone Android, plutôt qu'un appareil fonctionnant avec le système Windows Phone.

Dans une entrevue accordée à Steve Wallace, de l’émission Fox News Sunday, l’ex-PDG de Microsoft a fait cette révélation surprenante en se montrant très à l’aise avec l’idée d’abandonner le Windows Phone. « Je suis récemment passé au système Android, mais j’utilise toujours beaucoup de logiciels Microsoft sur celui-ci », a-t-il nuancé.

Cette réponse faisait suite à une question de l’intervieweur sur la relation amicale qui unissait Bill Gates à Steve Jobs, le cofondateur d’Apple, décédé en 2011. Malgré leur rivalité en affaires, M. Gates a vanté le travail et l’héritage de Steve Jobs, expliquant que leur amitié s’était beaucoup renforcée dans les dernières années de vie de Jobs.

« Mais je n’utilise pas d’iPhone », a précisé Bill Gates, sourire en coin.

Microsoft a annoncé en juillet dernier qu’elle cessait de mettre à jour son système d’exploitation pour appareils mobiles et que Windows Phone devenait donc officiellement désuet. Plusieurs analystes ont alors attribué cette décision à la part de marché négligeable occupée par Microsoft dans l’industrie des téléphones mobiles – moins de 1 % de tous les téléphones en service en 2016 dans le monde, selon la firme d’analyse de marché Gartner.

Avec les informations de BBC, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !