•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne de la Chenelière, finaliste du prix Siminovitch

L'auteure et dramaturge Evelyne de la Cheneliere

Évelyne de la Chenelière

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La dramaturge montréalaise Évelyne de la Chenelière fait partie des finalistes du prix Siminovitch 2017.

Le prix rend hommage depuis 17 ans à « l'excellence et à l'innovation en théâtre canadien ».

Née en 1975, à Montréal, Évelyne de la Chenelière est écrivaine et comédienne. On lui doit de nombreuses pièces, dont Des fraises en janvier, Bashir Lazhar (adaptée au cinéma sous le titre Monsieur Lazhar), Désordre public (qui lui a valu le Prix du gouverneur général) et Lumières, lumières, lumières.

Les autres finalistes sont la librettiste torontoise Hannah Moscovitch, l'animatrice Donna-Michelle St. Bernard, elle aussi de Toronto, ainsi que l'écrivain de Vancouver Marcus Youssef.

Le gagnant du prix obtiendra une bourse de 75 000 $ et choisira un protégé, qui recevra 25 000 $.

Le prix Siminovitch est remis sur un cycle de trois ans, honorant en alternance un metteur en scène, un dramaturge et un scénographe.

L'an dernier, le prix est allé à la metteuse en scène Nadia Ross, qui a choisi comme protégées Sarah Conn et Shaista Latif. Parmi les anciens gagnants dans la catégorie dramaturgie, on note Olivier Choinière, Carole Fréchette et Daniel MacIvor.

Le gagnant sera dévoilé le 6 novembre, à Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !