•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samsung et l'Université de Montréal partenaires dans un laboratoire d'intelligence artificielle

L'intelligence artificielle est un secteur en plein développement à Montréal.
L'intelligence artificielle est un secteur en plein développement à Montréal. Photo: iStock / Jirsak
Radio-Canada

À l'instar de Facebook et de Google, le géant technologique Samsung a confirmé l'ouverture d'un laboratoire d'intelligence artificielle à Montréal.

Ce laboratoire, qui est en fonction depuis le mois d’août, a été mis sur pied en partenariat avec l’Université de Montréal. Il s’agit d’une collaboration avec le professeur Yoshua Bengio, du Département d’informatique et de recherche opérationnelle.

Selon le professeur Bengio, la collaboration avec Samsung a débuté en 2014. Il y avait déjà un chercheur de l'entreprise à Montréal; il y aura maintenant toute une équipe établie dans la métropole.

Cette équipe, qui sera notamment composée d'étudiants, sera installée dans les locaux de Polytechnique Montréal réservés aux entreprises. Elle travaillera entre autres sur la reconnaissance vocale et visuelle, la conduite autonome et la robotique.

Car Samsung utilise de plus en plus l'intelligence artificielle dans ses téléphones, souligne le professeur Bengio, en particulier dans l'élaboration de puces électroniques. Comme pour Google, Microsoft et Facebook, les technologies se retrouvent très rapidement dans les produits, parfois en moins d'un an.

Ça renforce la position de Montréal comme leader de l'intelligence artificielle. Il y a un effet d'entraînement. Et il y en aura d'autres bientôt.

Le professeur Yoshua Bengio

En novembre 2016, Google avait annoncé un investissement de 4,5 millions de dollars sur trois ans dans l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal.

Puis, plus tôt ce mois-ci, Facebook a annoncé l'ouverture d'un laboratoire de recherche en intelligence artificielle, un projet de 7 millions de dollars.

Un comité d'orientation mandaté par Québec se penche actuellement sur la création d'une grappe industrielle en intelligence artificielle, qui pourrait regrouper les chercheurs et ceux des entreprises dans un seul et même bâtiment. Il est présidé par l'ex-président du Canadien de Montréal Pierre Boivin et par le recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton.

Avec des informations de Laurent Therrien et Marie-Claude Morin

Économie