•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral injecte 10 millions $ dans le Centre naval de Bas-Caraquet

En construction

Chantier naval de Bas-Caraquet

Photo : Radio-Canada / René Landry

Radio-Canada

Ottawa dépensera 10 millions de dollars pour améliorer des services essentiels à l'industrie de la pêche, de la construction navale et de la réparation des navires dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, a annoncé lundi matin le député fédéral d'Acadie-Bathurst Serge Cormier, au chantier naval de Bas-Caraquet.

Plus précisément, cet investissement permettra la remise à neuf d’une cale sèche munie de rails (une cale de halage) et d’un quai en U, l’achat d’un nouveau ber cavalier ainsi que des améliorations au système de protection contre l’incendie et le resurfaçage de l’asphalte dans certaines zones du chantier, peut-on lire dans un communiqué de l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique (APECA).

Les politiciens posent sur le chantier en construction. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chantier naval de Bas-Caraquet.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Ces infrastructures sont utilisées par les pêcheurs de crabes et de homards et par les entreprises locales de construction navale et de réparation de bateaux.

Le député libéral fédéral d'Acadie-Bathurst, Serge Cormier, est persuadé que les investissements gouvernementaux vont rapporter gros pour l'économie locale et la création d'emploi.

« On parle de bateaux de pêche, mais il y a toutes sortes de choses qui peuvent se passer ici. Ils peuvent construire des bateaux de la garde côtière, par exemple, des traversiers ou autres. On veut s'assurer que ce site-ci soit doté des meilleures infrastructures possible. C'est pour cette raison qu'on a fait ces investissements-là avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick. »

Serge CormierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le député libéral d'Acadie-Bathurst Serge Cormier

Photo : Radio-Canada / Héloïse Bargain

Serge Cormier reste prudent quant à d'éventuelles nouvelles phases de développement au Centre naval du Nouveau-Brunswick à Bas-Caraquet. Mais il laisse entendre que la porte est grande ouverte.

« Pour ce qui d'autres phases d'investissements, on verra. On veut que les infrastructures soient à niveau. Voyez les bateaux qui sont en construction chez Construction navale atlantique. On a une cale sèche que Groupe Océan construit ici. Je ne pense pas que Groupe Océan construit cette cale sèche seulement pour nos beaux yeux. Je pense qu'ils ont des projets pour l'avenir. »

Nouveau-Brunswick

Politique