•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC remettra des artéfacts de Louis Riel au peuple métis

De g. à d. : le sous-commissaire Kevin Brosseau des Services de police contractuels et autochtones de la GRC, le président de la Fédération Métisse du Manitoba (MMF) David Chartrand, et le président du Ralliement national des Métis Clément Chartier

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et la Fédération Métisse du Manitoba (MMF) s'entendent pour rendre aux Métis certains objets liés à Louis Riel.

Un accord a été signé samedi à Winnipeg entre la GRC, la MMF et le Ralliement national des Métis (RNM) pour le retour de ces artéfacts qui ont appartenu ou qui se rapportent à Louis Riel, personnage historique qui a mené deux résistances de Métis et dirigé le gouvernement provisoire du Manitoba, avant d'être pendu à Regina pour haute trahison.

Parmi ces objets, il y a un crucifix, un couteau et un livre de poésie du chef métis. Les artéfacts sont présentement exposés au Centre du patrimoine de la GRC à Regina.

 

« C’est plus que juste des artéfacts, c’est vraiment un symbole très important. C'est quelque chose qu’on peut toucher, qu’on peut voir, qui dit une histoire concernant un père de la Confédération », dit Kevin Brosseau, sous-commissaire des Services de police contractuels et autochtones de la GRC. Il souligne l’engagement du gouvernement fédéral à travailler pour la réconciliation.

« Et ça lance la conversation de différentes façons, poursuit-il. Ce n’est pas quelqu’un qui a été tué par le gouvernement, c’est un vrai héros dont on doit être très fier. Pour moi c’est très positif ça devrait être très positif pour le monde métis, francophone. »

De g. à d. : le sous-commissaire Kevin Brosseau des Services de police contractuels et autochtones de la GRC, le président de la Fédération Métisse du Manitoba (MMF) David Chartrand, et le président du Ralliement national des Métis Clément Chartier

De g. à d. : le sous-commissaire Kevin Brosseau des Services de police contractuels et autochtones de la GRC, le président de la Fédération Métisse du Manitoba (MMF) David Chartrand, et le président du Ralliement national des Métis Clément Chartier

Photo : Radio-Canada

L'accord signé samedi prévoit que la GRC continuera de prendre soin des articles jusqu'à ce que le MMF trouve un endroit convenable pour les exposer. Le transfert officiel devrait avoir lieu au cours des deux prochaines années.

Le président de la MMF David Chartrand note que la construction d'un nouveau centre historique métis, qui pourrait abriter ces objets, devrait commencer dès l’année prochaine.

L'accord engage aussi la GRC à répertorier d'autres objets métis de son Centre du patrimoine et à communiquer avec la MMF et le RNM pour rendre tout objet métis qu’elle a en sa possession.

Les artéfacts :

  • La GRC a reçu le crucifix en 1959, de la fille d'un sergent-major qui assurait la garde de Louis Riel pendant son procès. Le sergent-major aurait acquis l'objet avant l'exécution de Louis Riel.
  • Le couteau de chasse qui aurait appartenu au leader métis a été donné à la GRC en 1947 par un professeur d'université et ancien combattant de la Résistance du Nord-Ouest, qui lui même l'a reçu d'un jeune homme.
  • Poésies Religieuses et Politiques, le recueil de poésie publié par Louis Riel, a été offert en cadeau à la GRC en 1943.

Source : Gendarmerie royale du Canada

 

Manitoba

Autochtones