•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pilule abortive sera gratuite en Nouvelle-Écosse

la pilule Mifegymiso

Mifegymiso est une pilule qui met fin de façon médicale à une grossesse, dans les premières semaines.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Le Mifegymiso, une combinaison de médicaments approuvée pour l'interruption médicale de la grossesse jusqu'à 49 jours de gestation, sera offert gratuitement à partir du mois de novembre, en Nouvelle-Écosse.

Le Mifegymiso permet aux femmes d’interrompre leur grossesse sans avoir recours à une chirurgie. Elles peuvent prendre la pilule abortive jusqu’à sept semaines après leurs dernières menstruations.

Les femmes ayant une carte d’assurance maladie valide et une prescription auront accès gratuitement à cette pilule abortive dans les pharmacies. Cela devrait coûter de 175 000 $ à 200 000 $ par année à la province.

Le gouvernement a affirmé que cette décision visait à « encourager un plus grand nombre de choix pour les femmes ».

Kelly Regan, la ministre responsable du Conseil consultatif sur le statut de la femme, explique que les femmes devraient avoir le choix quant à leur santé reproductive.

Meilleur accès à l’avortement chirurgical

La province annonce également qu’elle supprime l’exigence d’avoir la recommandation d’un médecin pour autoriser un avortement chirurgical.

Les femmes pourront désormais contacter elles-mêmes le QEII Health Sciences Centre de Halifax. La Nouvelle-Écosse était la dernière province canadienne à demander la recommandation d’un médecin.

Ailleurs au Canada

En Ontario, les femmes ayant une carte d’assurance maladie valide et une prescription ont accès à la pilule abortive gratuitement depuis le 10 août.

Plus tôt en septembre, elle a été offerte en Saskatchewan. Le coût y est fonction de l'admissibilité des demandeuses à des programmes de soutien du revenu.

Le Nouveau-Brunswick et l’Alberta couvrent également les frais de la pilule abortive Mifegymiso.

Enfin, la Nouvelle-Écosse crée une ligne téléphonique pour les femmes qui voudraient des conseils.

Nouvelle-Écosse

Avortement