•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Simone Boilard 8e aux Championnats du monde de cyclisme sur route

Simone Boilard à l'extrême gauche lors des Championnats du monde de cyclisme sur route chez les juniors à Bergen en Norvège
Simone Boilard à l'extrême gauche lors des Championnats du monde de cyclisme sur route chez les juniors à Bergen en Norvège où elle a terminé 8e Photo: UCI / Trinadh Rakesh.
Radio-Canada

La jeune athlète de Québec Simone Boilard a terminé au huitième rang plus tôt aujourd'hui lors des Championnats du monde de cyclisme sur route de l'UCI, à Bergen, en Norvège.

Un texte de Carl Marchand

Il s'agit de la première participation de Boilard, 17 ans, à ces championnats.

Elle a terminé l'épreuve de 76,4 kilomètres en 2 heures 6 minutes et 29 secondes, dans le peloton, à seulement une douzaine de secondes de la gagnante, l'Italienne Elena Pirrone.

« C'était ma première course à l'international, donc c'était impossible de ne pas faire d'erreur, mais je vois déjà des places où j'aurais pu sauver plus d'énergie et y aller plus stratégiquement », raconte Simone Boilard, jointe à Bergen après la course.

« À la fin, je pense que, dans mon sprint, comme je n'avais aucune idée d'où je me situais, je me suis complètement laissée intimider sans trop avoir confiance en moi. »

Simone Boilard, en entrevue par InternetSimone Boilard, en entrevue via internet Photo : Radio-Canada

Je pense que l'année prochaine, ça va déjà être mieux. Avec aujourd'hui, je vois déjà ce que je dois faire pour avoir un podium.

Simone Boilard, cycliste

Boilard prendra maintenant quelques semaines de repos, les Championnats du monde sonnant la fin de la saison. À sa dernière année junior, l'an prochain, elle prévoit déjà participer à deux ou trois courses de niveau élite pour préparer son passage chez les séniors.

La tête froide, avec un rêve

La jeune athlète parle avec beaucoup de calme de sa dernière performance et de l'année charnière qu'elle vient de vivre, durant laquelle elle a également remporté les Jeux du Canada. L'objectif olympique est bien dans sa tête, à ne point en douter.

Mais encore là, la jeune femme l'évoque avec prudence.

« Il faut y aller étape pas étape, lance-t-elle. C'est vrai que chaque année, j'apprends et chaque année, je suis toujours capable de repousser mes limites encore plus loin que je pensais. »

À ce rythme-là, si je reste concentrée, si tout va bien, je pense que tout est réalisable quand on a de la volonté, mais oui c'est sûr qu'on rêve tous d'aller aux Olympiques.

Simone Boilard, cycliste
 

« J'étais complètement épaté! » raconte son père, Pierre, joint à son domicile, dans Limoilou.

« Il y a eu quelques coéquipières qui ont pu venir avec elle en avant, mais les côtes ont fait la différence. Comme c'est la spécialité de Simone, elle restait toujours bien au-devant et bien aux aguets des autres pays. »

Pierre Boilard se rappelle encore qu'il a commencé à faire du vélo avec sa fille lorsqu'elle avait 5 ou 6 ans. Il se dit heureux qu'après 12 ans de compétition, sa fille ait toujours la passion. Les sorties familiales en vélo deviennent cependant plus difficiles pour le paternel.

« Je vais lui demander de prendre ça un petit peu plus mollo en montant la côte Gilmour », admet-il en riant.

Simone Boilard sera de retour à Québec samedi.

Québec

Cyclisme sur route