•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Coderre officiellement candidat à sa réélection comme maire de Montréal

La campagne est officiellement lancée pour Denis Coderre, Richard Bergeron et les autres candidats d'Équipe Denis Coderre pour Montréal.
La campagne est officiellement lancée pour Denis Coderre, Richard Bergeron et les autres candidats d'Équipe Denis Coderre pour Montréal. Photo: Radio-Canada / Benoît Chapdelaine
Radio-Canada

« On a ramené l'intégrité à Montréal et puis on demande aux gens maintenant de pouvoir, ensemble, continuer le travail pour un autre quatre ans. » C'est en ces mots que Denis Coderre – le candidat et non le maire – a demandé vendredi aux Montréalais de voter pour lui et son équipe aux élections municipales du 5 novembre.

La période de mise en candidature ayant officiellement commencé, M. Coderre a été le premier à déposer son bulletin au bureau du greffe dès 8 h 30, à l'hôtel de ville.

Il a ensuite participé à une mêlée de presse sur la place Vauquelin, entouré de plusieurs candidats de son parti, l'Équipe Denis Coderre pour Montréal.

Je veux remercier la population de m'avoir permis pendant ces quatre années d'avoir fait des choses qui, je pense, ont ramené la fierté.

Denis Coderre, maire sortant de Montréal

M. Coderre s'est dit fier de son premier mandat à l'Hôtel de Ville. Il s'est également félicité d'avoir su rallier plusieurs élus de l'opposition.

« Vous avez vu qu'il y a eu un changement de paradigme, un changement de façon de voir, quand vous avez eu des gens qui étaient mes propres adversaires à la dernière campagne électorale et puis qui sont maintenant à mes côtés », a-t-il souligné, prenant l'exemple de l'ex-candidat à la mairie Richard Bergeron. « Regardez-le! C'est l'âme de Projet Montréal. Il est venu avec moi, et puis on a décidé de grandir ensemble et de faire en sorte que Montréal puisse atteindre de nouveaux sommets ».

Outre le fondateur de Projet Montréal, Denis Coderre a notamment recruté trois anciens élus de Coalition Montréal au cours de la dernière année, soit Réal Ménard, Russell Copeman et Elsie Lefebvre.

Le maire sortant a également profité de l'occasion pour commenter le déménagement potentiel de l'Agence mondiale antidopage (AMA), installée à Montréal depuis le début du siècle. Il assure avoir déjà plaidé sa cause auprès du président de l'AMA, Craig Reedie.

Denis Coderre lancera officiellement la campagne de son équipe vers 19 h au Centre Pierre-Charbonneau, près du stade olympique. Sa principale opposante à la mairie, la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, a lancé la sienne lundi soir.

Mme Plante était d'ailleurs présente aux abords de l'hôtel de ville vendredi matin, elle dont certaines pancartes portent le slogan « Pas de squelettes. Pas de cassette. »

« L'expression parle d'elle-même. Mon adversaire se targue de faire de la politique depuis 1987, eh bien, il y a des choses qui s'accumulent avec ça », a-t-elle indiqué, rappelant notamment que Denis Coderre a accepté en 2012 un chèque de 25 000 $ de Jean Rizzuto, un organisateur libéral, et qu'il a dû témoigner devant la Commission d’enquête sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques.

Valérie Plante a aussi fait remarquer que l'Équipe Coderre n'avait pas le droit de poser des affiches électorales dans le Vieux-Montréal, une infraction qui a été confirmée vendredi après-midi.

Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec 

La campagne qui s'amorce durera six semaines. Les candidats ont jusqu'au 6 octobre à 16 h 30 pour déposer leur déclaration de candidature.

À Montréal, au moins 200 signatures sont nécessaires pour briguer la mairie.

Un million de Montréalais pourront voter le 5 novembre. En 2013, le taux de participation a été de 43,3 %. Denis Coderre avait alors remporté la mairie avec 32,15 %, devant Mélanie Joly (26,47 %), Richard Bergeron (25,52 %) et Marcel Côté (12,79 %).

Grand Montréal

Politique municipale