•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Pierre-Jolys : le bassin d’épuration est prêt, la municipalité peut s’agrandir

Radio-Canada

Après quatre années, le village manitobain de Saint-Pierre-Jolys peut enfin permettre aux développeurs et entrepreneurs de construire de nouveaux édifices sur son territoire.

Depuis 2013, la communauté de 1200 âmes située au sud de Winnipeg ne pouvait plus accepter la construction de nouvelles résidences et d'établissements, car, en vertu de nouvelles normes fédérales, elle devait d'abord bonifier ses systèmes d'aqueducs et d'égouts.

L'administration municipale a choisi de remédier à la situation en agrandissant jusqu’à 120 000 mètres carrés une lagune existante, servant de bassin d'épuration, déboursant une somme totale de 2,6 millions de dollars.

Cette solution verte, qui répond à de nouvelles lignes directrices de la province portant sur le bassin hydrographique de la rivière Rouge, pourra également être étendue à l’avenir, si besoin est.

« Je pense qu’on est bien placés pour le futur. On a des plans. Et si [la grandeur du bassin d’épuration] n’est pas assez grande, on a du terrain », affirme la mairesse de Saint-Pierre-Jolys, Mona Fallis.

D’ailleurs, note Mme Fallis, la construction de trois maisons ainsi que d’un commerce est déjà en cours, et 70 autres développements s'amorceront sous peu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Francophonie