•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se faire connaître, le défi du candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin

Jean-François Aubin au podium

Le conseiller municipal et candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin, lors du lancement de sa campagne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Jean-François Aubin l'admet d'emblée : il n'est pas très connu de ses concitoyens de Trois-Rivières. Il sait que son équipe devra travailler « d'arrache-pied » d'ici le 5 novembre. Le candidat à la mairie a officiellement lancé sa campagne électorale jeudi soir au Club de golf Métabéroutin.

Comme il est moins connu que son rival, le maire Yves Lévesque, le conseiller municipal de Marie-de-l’Incarnation dit vouloir miser sur ses idées pour gagner le vote des électeurs.

Je crois sincèrement que ça va être une élection serrée, très serrée [...]. On va aller chercher les indécis, on va aller chercher les gens qui ne votent pas d’habitude et ça, ça va faire la différence.

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières
Foule avec des pancartes du candidat à la mairie de Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le lancement de campagne de Jean-François Aubin avait lieu au Club de Golf Métabéroutin.

Photo : Radio-Canada

Plus de transparence et d'entrepreneuriat

Parmi les idées qu’il aimerait mettre en place, il y a celles d'instaurer un budget participatif, comme à Nicolet, de rendre les séances de travail des élus publiques et de diffuser les réunions du conseil municipal.

« On va trouver une façon. Maintenant, c’est tellement facile avec le web de diffuser les séances du conseil pour que les gens qui ne peuvent pas se déplacer puissent y assister et savoir ce qui est voté », dit-il.

Mercredi, Jean-François Aubin a présenté son plan économique. Il souhaite créer de meilleurs emplois en faisant de Trois-Rivières la ville de l'entrepreneuriat.

Il croit également que Trois-Rivières, avec son port, son aéroport, son train et ses axes routiers, a tout le potentiel pour devenir une « plaque tournante du transport de marchandises ».

Pas d’alliance avec d'autres conseillers

Quelques conseillers municipaux étaient présents au lancement de campagne de Jean-François Aubin, mais le candidat à la mairie a bien expliqué qu’il se présente seul, sans équipe.

Il n’y a pas d’équipe, mais c’est certain que des deux côtés, il y a des conseillers qui appuient davantage Yves Lévesque et il y en a d’autres qui m’appuient davantage, mais ça reste des candidatures indépendantes. On ne travaille pas en équipe, on ne se coordonne pas.

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières

« Regardons l’expérience des partis à Trois-Rivières. Ça n’a pas été une grande réussite dans le passé, et les Trifluviens semblent plus ou moins à l’aise avec l’idée d’un parti », poursuit-il.

Ce sont les conseillers Sabrina Roy, Pierre-Luc Fortin et Marie-Claude Camirand qui ont assisté au lancement. Des représentants d’organismes communautaires étaient aussi présents.

Avec la collaboration de Marie-Pier Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale