•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eau potable : plus de puits testés près d’un chantier de construction d’éoliennes

Un homme porte des pancartes pendant une manifestastion

Les manifestants réclament l'arrêt des travaux de construction des éoliennes.

Photo : CBC/Dereck Spalding

Radio-Canada

Davantage de résidents de Chatham-Kent qui habitent près d'un chantier de la compagnie d'éoliennes North Kent Wind pourront faire tester l'eau de leur puit.

Des analyses seront effectuées sur les puits de 11 propriétaires qui avaient contacté la province. C'est deux fois plus de résidents que ce qui avait initialement été décidé au conseil municipal en août dernier.

Les résidents ont demandé une enquête sur les travaux en cours dans le parc éolien de North Kent Wind parce qu'ils croient qu'ils contaminent l'eau potable.

Les citoyens auront la possibilité de choisir le laboratoire agréé qui procédera aux tests d'eau. Les coûts seront à la charge de la municipalité.

Entre-temps, la compagnie North Kent Wind organise une assemblée publique jeudi soir à Pain Court pour faire part des détails de son projet de construction et répondre aux inquiétudes des résidents.

Windsor

Santé publique