•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique se prépare en cas de tremblement de terre

Carte des détecteurs de séismes en Colombie-Britannique

L'installation d'un réseau de détecteurs est prévue un peu partout dans l'ouest de la Colombie-Britannique, surtout le long de la faille Cascadia.

Photo : Ocean Networks Canada

Radio-Canada

La Colombie-Britannique poursuit le déploiement d'un système de surveillance et de préalerte aux séismes à la suite du tremblement de terre meurtrier de Mexico. L'information demeure toutefois essentielle, rappelle un spécialiste.

Les habitants de Mexico ont pour leur part eu de 10 à 30 secondes d’avertissement pour se mettre à l’abri avant que la terre tremble. Ça peut paraître peu, mais c’est suffisant pour que les services d’urgence se préparent, pour éliminer certaines sources de danger autour de soi ou pour se mettre à l’abri, indique Ocean Networks Canada.

L’organisme lié à l’Université de Victoria est mandaté par le gouvernement de la Colombie-Britannique pour implanter un réseau de capteurs permettant de détecter la première vague, non destructrice, qui précède un séisme et d’offrir une préalerte.

Le système doit être au point d’ici au 1er avril 2019.

Se préparer au « Big One »

Le sud-ouest de la Colombie-Britannique est assis sur une faille sismique importante, celle de Cascadia, rappelle Benoît Pirenne, directeur de l’engagement des utilisateurs à Ocean Networks Canada.

Il souligne que cette faille, située à l’ouest de l’île de Vancouver et de la ville de Seattle, est à l’origine d’un tremblement de terre majeur tous les 300 ans à 500 ans, en moyenne, et que le dernier a eu lieu en janvier de l’an 1700.

Pour lui, l’essentiel n’est pas de s’alarmer, mais d’être prêt. Quelle que soit la magnitude des tremblements de terre, les systèmes d’alerte devraient être en place et les gens devraient savoir quoi faire.

Un système de préalerte aux tremblements de terre, c’est bien joli, mais il faut aussi [...] que les gens sachent quoi faire quand l’alerte se produit.

Benoît Pirenne, directeur de l’engagement des utilisateurs à Ocean Networks Canada

Le 19 octobre, à 10 h 19, les Britanno-Colombiens sont invités à participer à l’exercice ShakeOutBC pour être prêts en cas de séisme.

Colombie-Britannique et Yukon

Incidents et catastrophes naturelles