•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne contre le sexisme en politique

Une photo du mot sexisme et de sa définition dans un dictionnaire.
Une photo du mot sexisme et de sa définition dans un dictionnaire. Photo: Radio-Canada / Karl-Philip Vallée
Radio-Canada

Une campagne a été lancée mercredi par un groupe réunissant des représentants des refuges pour femmes de l'Alberta pour demander un discours plus respectueux envers les femmes qui se présentent aux élections municipales ou scolaires.

La campagne #LiftHerUp a été lancée par l’Alberta Council of Women’s Shelters (ACWS) mercredi à Calgary.

Tous les candidats aux élections scolaires ou municipales sont invités à s'engager à avoir un discours respectueux envers leurs collègues féminines et à dénoncer la violence à l'égard des femmes en politique en utilisant le mot-clic.

« Malheureusement, l'intimidation sexiste est trop fréquente dans la vie politique », a déclaré Jan Reimer, la directrice générale d'ACWS.

« Nous voulons que la politique soit un espace sûr et accueillant, où chacun puisse se prononcer sur les problèmes qui les concernent », explique celle qui a été la seule femme à avoir été maire d'Edmonton.

La professeure Gaye Warthe de l'Université Mount Royal de Calgary dénonce le fait que les femmes soient encore trop souvent la cible d'attaque sur leur apparence ou leur personnalité, plutôt que sur leur plateforme électorale.

C'est encore un vrai problème et les choses changent trop lentement.

Gaye Warthe, professeure, Université Mount Royal

Controverse fédérale

Mardi, le député conservateur Gerry Ritz a qualifié la ministre de l'Environnement fédérale, Catherine McKenna, de « Barbie du climat », sur Twitter.

Même s'il s'est excusé et que le tweet a depuis été effacé, cela démontre une culture sexiste encore trop présente, estime la députée néo-démocrate Sandra Jansen, qui a elle-même souvent été attaquée sur les médias sociaux.

« C’est très représentatif du type d’attaques auxquelles font face les femmes en politique, pour minimaliser leur discours, c’est décourageant », lance-t-elle.

À Calgary et Edmonton, aucune femme ne se présente à la mairie.

Alberta

Égalité des sexes