•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme de dépistage du cancer du poumon dans le Nord de l’Ontario

un homme fume

C'est dans Nord-Est ontarien que l'on retrouve le taux de tabagisme le plus élévé de la province.

Photo :  .

Radio-Canada

L'hôpital Horizon Santé-Nord (HSN) a officiellement lancé mercredi son Programme de dépistage du cancer du poumon. Il s'agit d'un projet pilote qui vise à réduire le temps d'attente pour les personnes à risque très élevé

Un texte de Benjamin Aubé

HSN cherche à inscrire 225 personnes du Grand Sudbury, de Noëlville, de l’île Manitoulin, d’Elliot Lake, de Britt, de Cartier et de Warren, âgées de 55 à 74 ans et qui ont fumé pendant au moins 20 ans.

Environ 75 participants sont déjà inscrits et ont reçu leurs résultats.

« C’était génial, affirme Steve Payne, un participant. J’ai fait une première entrevue téléphonique. Une semaine plus tard, j’ai subi mon examen d’imagerie médicale. J’étais nerveux, mais après 20 minutes, j’avais déjà reçu mes résultats. »

Steve PayneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Après 45 ans, Steve Payne a décidé de cesser de fumer.

Photo : Radio-Canada / Benjamin Aubé

Presque tous les proches de M. Payne sont décédés des suites d’un cancer.

Il a décidé de cesser de fumer après plus de 45 ans et il pourra profiter des services d’appui offerts par l’hôpital.

« Heureusement, les médecins n’ont rien trouvé d’anormal », conclut-il.

Action cancer Ontario participe au projet qui est aussi implanté dans d’autres établissements :

  • Hôpital d’Ottawa
  • Hôpital Victoria à Renfrew
  • Lakeridge Health à Oshawa

La directrice générale de la lutte contre le cancer chez les peuples autochtones au Centre de cancérologie du Nord-Est, la Dre Annelind Wakegijig, explique qu’une personne sur quatre fume dans le Nord (26 %) contre 17 % en moyenne en Ontario.

Il s’agit du plus haut taux de tabagisme de la province.

Dr MIchael Loreto Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le radiologue Dr Michael Loreto se réjouit du programme de dépistage du cancer du poumon dans le Grand Sudbury puisque le taux de tabagisme y est élevé.

Photo : Radio-Canada / Benjamin Aubé

Le radiologue Dr Michael Loreto ajoute que ce type de dépistage peut réduire le risque de mortalité du cancer du poumon par environ 20 %.

Et si le cancer est décelé rapidement, le taux de survie augmente de façon significative.

« Les cas de cancer du poumon sont plus communs dans le Nord-Est de l’Ontario, particulièrement dans la région de Sudbury, raison pour laquelle Horizon Santé-Nord a été retenu pour ce programme », dit le Dr Loreto.

Le cancer du poumon:

  • Est la cause de 25 % de tous les décès liés au cancer pour les femmes et les hommes.
  • Vient au 2e rang des cancers les plus souvent diagnostiqués en Ontario, derrière le cancer du sein.
  • Représente 13 % de tous les cas de cancer diagnostiqués en Ontario annuellement.
  • A causé la mort d’environ 7100 Ontariens en 2016, soit plus que le total combiné des personnes décédées des cancers du sein, de la prostate et colorectal.
  • Présente un taux de survie à long terme d’environ 18 %

Les francophones et les autochtones plus à risque

Si les cas sont plus nombreux dans le Nord de la province, la situation est même plus troublante pour les francophones et les autochtones de la région.

La directrice générale de la lutte contre le cancer chez les peuples autochtones du Centre de cancérologie du Nord-Est, la Dre Annelind WakegijigAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La directrice générale de la lutte contre le cancer chez les peuples autochtones du Centre de cancérologie du Nord-Est, la Dre Annelind Wakegijig.

Photo : Radio-Canada / Benjamin Aubé

La directrice générale de la lutte contre le cancer chez les peuples autochtones du Centre de cancérologie du Nord-Est, Dre Annelind Wakegijig, invite particulièrement les Francophones et les Autochtones à participer au programme.

Elle souligne qu’entre 40 % et 50 % des Autochtones en Ontario sont des fumeurs, qu’ils habitent ou non dans une réserve, et que chez les Francophones, le taux est 3 % plus élevé que chez les Anglophones.

Pour savoir s'ils sont admissibles au programme de dépistage du cancer dupoumon, les fumeurs intéressés peuvent composer le 1-844-703-0164

Nord de l'Ontario

Autochtones