•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapport de la VG de Trois-Rivières : des chiffres remis en question

Amphithéâtre, on voit la scène de côté

Amphithéâtre Cogeco à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le taux moyen de fréquentation de l'Amphithéâtre Cogeco a été de 74 % en 2016, selon le plus récent rapport de la vérificatrice générale de la Ville. La Corporation des événements de Trois-Rivières croit toutefois que ce chiffre ne reflète pas la réalité.

Le directeur général de l’organisme paramunicipal, Steve Dubé, a été surpris de lire ces données dans le rapport d’André Cossette. Il croit que les chiffres qu’il lui a fournis diffèrent de ceux qui se retrouvent dans le document.

Il affirme que le pourcentage global de fréquentation est plutôt de 85 %.

La vérificatrice exclut le spectacle de Céline Dion. On ne peut pas exclure l’achalandage d’un spectacle comme celui-là dans l’ensemble de la programmation.

Steve Dubé, directeur général de la Corporation des événements de Trois-Rivières

Dans ses calculs, la vérificatrice générale a exclu le spectacle-bénéfice (celui de Céline Dion, dont les profits étaient remis à sa Fondation) et la soirée bénévole.

Billets gratuits

Dans son rapport déposé l’année dernière, la vérificatrice générale de la Ville de Trois-Rivières soulevait des lacunes dans la gestion de la Corporation des événements de Trois-Rivières, entre autres sur le nombre de billets qui avaient été distribués gratuitement.

Cette année, la vérificatrice mentionne qu’environ 10 % des spectateurs ont reçu des billets gratuits, alors que le directeur général Steve Dubé soutient que c’est plutôt 8,5 %.

Plus de transparence dans les organismes paramunicipaux

Dans son rapport, la vérificatrice souligne que Trois-Rivières verse 17 millions de dollars à sept organismes paramunicipaux.

Elle trouve que cet argent n’est pas assez surveillé et que les états financiers ne sont pas assez accessibles ou détaillés. Andrée Cossette déplore aussi que certains organismes n’aient pas de code d’éthique.

Les candidats à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin et André Bertrand souhaitent que les états financiers des différentes organisations paramunicipales soient plus accessibles.

Il y a des obligations de base qui devraient être là et qui ne sont pas là, à commencer par ce que ces Corporations remettent au conseil municipal un état financier chaque année et à aviser le conseil municipal s’il y a de grosses dépenses [...] ou des salaires qui sortent de l’ordinaire pour les dirigeants.

Jean-François Aubin, conseiller municipal et candidat à la mairie

Le maire Yves Lévesque trouve que ces organismes font un très bon travail, avec peu de moyens. Il croit que si la Ville leur demande de répondre aux mêmes exigences qu'une municipalité, cela coûterait plus cher aux organismes et qu’elles auraient besoin de plus de subventions.

Avec des informations de Marie-Pier Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale