•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pétrolières ont peaufiné le langage du plan sur le climat, selon des documents

La première ministre britanno-colombienne Christy Clark.

L'ancienne première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des documents obtenus par le Centre canadien des politiques alternatives suggèrent que le gouvernement de Christy Clark a offert à des entreprises pétrolières et gazières de « peaufiner » les recommandations d'un panel d'experts, avant que son gouvernement libéral ne termine son Plan d'action sur le climat.

L'organisme à tendance progressiste a obtenu des documents grâce à la Loi sur l'accès à l'information. Ces documents précisent que le ministère du Gaz naturel de la province a demandé à l'industrie de revoir les recommandations sur les émissions de méthane, d'électrification ainsi que sur la taxe carbone.

En 2015, l’équipe de leadership sur le climat nommé par les libéraux a publié une liste de recommandations qui voulait notamment augmenter la taxe sur le carbone et accélérer la diminution des émissions. Le plan final d’action sur le climat dévoilé en août 2016 n’a réalisé aucune de ces recommandations au complet.

Les documents indiquent que des représentants de 16 entreprises pétrolières et gazières, notamment Shell, Suncor et Chevron, ont assisté à des rencontres organisées par le ministère du Gaz naturel. L'Association canadienne des producteurs pétroliers assure que l'industrie n'a eu aucun contrôle sur le plan final.

L'ancien ministre responsable du gaz naturel liquéfié, Rich Coleman, estime que l'avis des entreprises gazières était nécessaire pour s'assurer que le plan sur le climat n'empêche pas le développement économique de la Colombie-Britannique.

« Notre personnel responsable pour l’action sur le climat a consulté avec tout le monde, y compris le secteur pétrolier et forestier et tout le reste. »

— Une citation de  Rich Coleman, ancien ministre du Gaz naturel et chef intérimaire du Parti libéral

La directrice de l'organisme Clean Energy Canada, Merran Smith, croit plutôt que les Libéraux ont abandonné leurs responsabilités quant à la création d'un plan d'action pour la province, en permettant à l'industrie de réécrire les recommandations originales.

Le ministre de l’Environnement, George Heyman, dit que le nouveau gouvernement néo-démocrate compte nommer une nouvelle équipe d’experts pour réaliser les recommandations de l’équipe de leadership sur le climat. Selon lui, Victoria va bientôt proposer de nouvelles cibles pour les émissions de 2030.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !