•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vente de Premier Aviation et contrat de 500 M$ avec Air Canada

Employé qui travaille sur un avion

Un employé de Premier Aviation, à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada

L'entreprise trifluvienne Premier Aviation a été vendue à une entreprise américaine, AAR. Dans la foulée de cette transaction, la nouvelle entité a annoncé un important contrat de maintenance des avions d'Air Canada à Trois-Rivières.

Air Canada et AAR/Premier Aviation ont signé une entente de 10 ans représentant 500 millions de dollars.

L'entreprise basée en Illinois indique qu'il faudra environ 350 mécaniciens d'aéronefs pour mener les travaux sur la flotte.

Premier Aviation estime que ce contrat va entraîner la création de 50 nouveaux emplois à court terme et d'autres à plus long terme.

La maintenance des 125 appareils d'Air Canada sera réalisée à l'aéroport de Trois-Rivières.

Détails sur l'entente :

La nouvelle entreprise s'occupera de l'entretien des cellules des appareils fuselage étroit de 100 appareils A319, A320 et A321 d'Airbus durant 10 ans. De plus, AAR s'occupera de l'entretien de 25 avions E190 d'Embraer durant 5 ans.

BâtisseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les locaux de Premier Aviation, situés à l'aéroport de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

« On a eu plusieurs soumissions et la soumission qui a été choisie est celle d'AAR et eux, à ce moment-là, pour la gestion de leur contrat et du travail qu’ils ont à effectuer, ils ont pris la décision d’acheter Premier et de faire ce travail au Québec », indique la responsable des relations avec les médias chez Air Canada, Isabelle Arthur.

Dans notre appel d’offres, on avait fait une recommandation que [...] nous tentons dans la mesure du possible que ce genre de travaux de maintenance soient faits au Québec, mais la décision pour Premier à Trois-Rivières, c’est la décision d’AAR.

Isabelle Arthur, responsable des relations avec les médias chez Air Canada
Un avion d'Air Canada sur le tarmac à l'aéroport de SaskatoonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Archives

Photo : Radio-Canada / Albert Couillard

Montant de la vente inconnue

L'entreprise américaine AAR n'a pas voulu dévoiler le montant qu'elle a déboursé pour acquérir Premier Aviation.

On voit une compagnie d'envergure, avec les reins solides, qui vient nous supporter dans nos travaux et dans notre progression, alors on voit cela d'un très bon oeil.

Stéphane Rochette, ancien dirigeant chez Premier Aviation et nouveau vice-président aux opérations d'AAR

Le nouveau vice-président aux opérations chez AAR, qui était un des dirigeants chez Premier Aviation, Stéphane Rochette affirme que c'est aussi une journée marquée par de la « tristesse », car c'est le départ du président directeur général et fondateur de Premier Aviation, Ronnie Di Bartolo.

Par courriel, la porte-parole d'AAR Kathleen Cantillon a mentionné que l'installation de Trois-Rivières était de la taille idéale pour réaliser le contrat et qu'elle lui offrait des employés qualifiés au sein d'une culture d'entreprise similaire à la sienne.

La vice-présidente aux communications stratégiques confirme que la transaction avec Air Canada a été un facteur-clé dans l'achat de Premier Aviation.

D’après les informations de Jérôme Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Économie