•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cadeau pour le clown humanitaire Guillaume Vermette

Le clown humanitaire Guillaume Vermette rencontre les élèves de l’école Saint-Léon en Mauricie.

Le clown humanitaire Guillaume Vermette rencontre les élèves de l’école Saint-Léon en Mauricie.

Photo : Radio-Canada / Jennifer O'bomsawin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les élèves de l'école Saint-Léon, située dans la MRC de Maskinongé, ont offert une boîte remplie de matériel de cirque qu'ils ont eux-mêmes fabriqué. Un don important pour le clown humanitaire Guillaume Vermette.

Un texte de Jennifer O’Bomsawin et Claudie Simard

L’an dernier, Guillaume Vermette a sollicité l’aide de la population sur sa page Facebook pour amasser du matériel de cirque destiné aux enfants du Burkina Faso, qui n’ont pas les moyens de s’en procurer.

Son appel a été entendu par l’école de Saint-Léon, en Mauricie.

Les enfants de l'école Saint-Léon ont fabriqué du matériel de jonglerie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les enfants de l'école Saint-Léon ont surtout fabriqué du matériel de jonglerie.

Photo : Radio-Canada / Jennifer O'bomsawin

Les élèves de l’école ont fabriqué des quilles, des balles de jonglerie et des cerceaux pour les enfants qui fréquentent l’école de cirque de Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso.

Ce travail, ils l’ont accompli pendant leurs heures de dîner.

Pour moi, c’est incroyable! C’est formidable que les enfants d’ici apprennent, dès un jeune âge, le don de soi, et se sensibilisent à ce qu’il se passe dans le monde.

Une citation de : Guillaume Vermette, clown humanitaire
Le clown humanitaire Guillaume Vermette a visité les élèves de l'école Saint-Léon en Mauricie qui avaient un cadeau à lui remettre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le clown humanitaire Guillaume Vermette a visité les élèves de l'école Saint-Léon en Mauricie qui avaient un cadeau à lui remettre.

Photo : Radio-Canada

« Ils ont l’âge des enfants dans mes histoires »

Guillaume Vermette affirme que les enfants d’âge primaire « n’ont pas appris à détester la différence, à avoir peur de la différence ».

Il a été impressionné par leurs connaissances des sujets abordés, tels que la pauvreté ou la vie des personnes réfugiées.

Guillaume Vermette est de retour au Québec pour quelques semaines seulement.

Il poursuit une tournée de conférences dans les écoles pour sensibiliser et informer les gens au travail humanitaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !