•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Variole du singe aux États-Unis : le nombre de cas augmente

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le département américain de la Santé fait état jeudi d'un total de 63 cas humains suspectés de variole du singe, pour la plupart dans les États du centre du pays.

Les autorités sanitaires américaines ont fait état jeudi d'un total de 63 cas humains suspectés de variole du singe, pour la plupart dans les États du centre du pays. Les régions les plus touchées sont l'Indiana (29), le Wisconsin (21), l'Illinois (12) et le New Jersey (1). La maladie n'a pas fait de mort pour le moment. Seulement neuf cas ont été confirmés par des tests en laboratoire.

Parmi les cas suspectés, trois possibles transmissions de la maladie directement d'une personne à une autre font l'objet d'une enquête. Il s'agit de personnes n'ayant jamais été en contact avec des chiens de prairie ou d'autres animaux liés à la transmission de la maladie.

Par ailleurs, le département américain de la Santé a annoncé mercredi la suspension de toutes les importations de rongeurs en provenance d'Afrique, soupçonnés d'avoir transmis le virus aux chiens de prairie. Les experts pensent que le virus a été importé par un rat de Gambie, vendu en animalerie. Les personnes infectées ont été en contact avec des chiens de prairie.

La variole du singe, qui se manifeste par des rougeurs, de la fièvre et un refroidissement, se transmet généralement entre animaux, mais dans de rares cas, elle peut passer d'un être humain à un autre. L'incubation de la maladie est d'environ 12 jours. Une étude menée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies en République démocratique du Congo, en 1996 et 1997, faisait état d'un taux de mortalité de cette maladie pouvant atteindre 10% pour les personnes jamais vaccinées contre la variole.

Il s'agit de la première épidémie de variole du singe dans un pays occidental. Les précédentes épidémies connues étaient survenues en Afrique de l'Ouest.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.