•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau tir de missile par la Corée du Nord au-dessus du Japon

Kim Jong-un à côté d'un grand tube marron
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors d’une d’une inspection à l’Institut de matériaux chimiques de l’Académie des sciences de la défense. Photo diffusée le 23 août 2017 à Pyongyang, en Corée du Nord. Photo: Reuters / KCNA

La Corée du Nord a lancé un missile tôt vendredi depuis sa capitale, Pyongyang, selon l'armée sud-coréenne.

Le gouvernement japonais, qui condamne dans les termes les plus forts le nouveau tir, précise que le missile a survolé l’île d'Hokkaido, dans le nord du Japon, ce qui a déclenché le système d’avertissement J-Alert dans plusieurs régions du nord du pays.

« Le Japon ne tolérera jamais ces provocations à répétition et nous avons protesté vigoureusement auprès de la Corée du Nord », a déclaré le gouvernement nippon.

L'armée américaine a confirmé que la Corée du Nord a tiré un missile de portée intermédiaire. Le commandement des opérations militaires américaines dans le Pacifique (PACOM) précise que le missile n'a présenté une menace ni pour les États-Unis continentaux ni pour l'île de Guam dans le Pacifique, une base stratégique pour les États-Unis dans la région.

Washington demande à Pékin et à Moscou de faire pression sur Pyongyang. « La Chine et la Russie doivent indiquer qu'elles ne tolèrent pas ces tirs de missiles inconscients en agissant directement de leur propre chef », a souligné le secrétaire d’État Rex Tillerson.

C'est le deuxième missile nord-coréen à survoler l'archipel en moins d’un mois. Le dernier est passé au-dessus du nord du Japon le 29 août.

Ce tir serait une réponse de Pyongyang aux dernières sanctions votées à l'unanimité par le Conseil de sécurité de l’ONU. La Corée du Nord est également sous le coup de sanctions européennes.

 
Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

International