•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rare incursion dans la crypte des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph

Le couvent des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Radio-Canada

Pour la première fois, la crypte des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph de l'Hôtel-Dieu de Montréal a été ouverte aux employés du Centre hospitalier de l'Université de Montréal pour une visite. Ce privilège leur a été accordé avant qu'ils ne quittent l'Hôtel-Dieu pour le nouveau site du CHUM.

Texte et photos d'Anne-Louise Despatie

La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Dans la crypte, située sous la chapelle des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph, reposent plus de 500 dépouilles, ainsi que les restes de Jeanne Mance, déposés là 200 ans après sa mort, en 1673.


La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

C'est avec beaucoup de curiosité et de nostalgie que les employés ont contemplé les épitaphes derrière lesquelles reposent celles qu'on appelait les « soeurs de l'Hôtel-Dieu ».


La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Il reste une soixantaine de religieuses à la maison-mère de Montréal. Elles sont toujours inhumées dans la crypte et le seront encore, puisque ce lieu a été exclu de la vente de l'ensemble de la propriété des soeurs à la Ville de Montréal.


La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Plusieurs employés du CHUM avaient demandé à voir la crypte, qui reçoit rarement des visiteurs de l'extérieur. Soeur Marie-Blanche Leblanc a répondu aux questions des nombreux employés, qui s'attendaient à voir des tombeaux.


La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

La crypte des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Soeur Marie-Blanche Leblanc à côté des restes de Jeanne Mance transportés ici vers 1860, quand l'Hôtel-Dieu est venu s'installer plus au nord, sur l'actuel emplacement.


L'hôpital Hôtel-Dieu est toujours relié au couvent des Religieuses hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

Le couvent des Religieuses Hospitalière de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

L'hôpital est toujours relié au couvent par un petit couloir, où circulent les employés de l'urgence et les religieuses qui font encore du bénévolat à l'Hôtel-Dieu.


Le domaine des Religieuses Hospitalières de Saint-JosephAgrandir l’image

Le domaine des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Québec doit préciser la future vocation de l'Hôtel-Dieu. Mais en attendant, le CHUM va utiliser l'hôpital quatre ans encore pour y installer des cliniques externes et des bureaux, pendant la démolition de l'Hôpital Saint-Luc et durant la dernière phase des travaux à l'angle de la rue Saint-Denis et du boulevard René-Lévesque. La propriété des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph a été cédée à la Ville de Montréal au prix de 14,5 millions de dollars. Couvent et jardins deviendront la Cité des hospitalières, qui sera un lieu dédié à la culture et au patrimoine.


Le nouveau Centre hospitalier de l'Université de MontréalAgrandir l’image

Le nouveau Centre hospitalier de l'Université de Montréal

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Le transfert des patients de l'Hôpital Saint-Luc aura lieu le dimanche 8 octobre, ceux de l'Hôtel-Dieu seront quant à eux transférés le 5 novembre et les patients qui doivent quitter l'Hôpital Notre-Dame le feront le 26 novembre.

Grand Montréal

Société